Annonceur
Annonceur

A la Une

DAVIET

Benjamin Daviet, un champion méconnu

Le skieur Haut-Savoyard, au palmarès respectable, est devenu en quelques années un des leaders de l'équipe de France handisport. Partons à la découverte d'un sportif brillant et attachant...

...

De nombreuses médailles autour du cou

Benjamin Daviet, 27 ans, est originaire du Grand Bornand. Ses excellents résultats en ski de fond et en biathlon lui ont permis d'intégrer l'Equipe de France militaire.

Un partenariat indispensable pour briller au plus haut niveau. Côté palmarès c'est du solide avec plusieurs médailles mondiales et une médaille de bronze gagné aux paralympiques de Sotchi.

...

Pourquoi le handisport ?

"J’ai eu un accident de mobylette à 17 ans pas très loin de chez moi et suite à cet accident je me suis cassé le condyle, un os du genou. Pendant l’opération j’ai attrapé un staphylocoque doré et du coup j’ai mon genou gauche bloqué.

J’ai une jambe raide. Quelques années après  j’ai décidé de me lancer dans le ski de fond car c’est un sport qui me plaisait beaucoup. Je recherchais un sport où il y a de l’effort physique , le dépassement de soi , d’être à l’extérieur et sur la neige donc le ski nordique était parfait.

 

Comment se passe le circuit biathlon handisport CDM , mondiaux JO ?

"Notre circuit est différent des valides. Tous les mois environ nous avons des étapes de coupe du monde qui durent 12 jours avec les épreuves de ski de fond et de biathlon.

On a trois ourses en fond ( KO sprint , le 10 km et le 20 km ) et en biathlon ( le sprint 7.5 km le middle 12.5 km et le long 15 km) et enfin le relais en fond pour les Championnats du Monde et les Jeux Paralympiques.

En ski nordique et biathlon , il y a le circuit Coupe du Monde tous les ans , les mondiaux tous les 2 ans et les Jeux Paralympiques tous les 4 ans."

 

Est-ce que grâce à tes bons résultats ; tu arrives à vivre de la pratique de ton sport ?

"Au début j’étais plombier car je ne pouvais pas vivre qu’avec le ski car contrairement aux valides on n’a pas de primes de courses .

Mais depuis mars 2015 j’ai eu de la chance de signer un magnifique contrat avec l’armée. Je fais partie de l’Equipe de France Militaire de ski ( Armée de Champions ) et cela me permet d’avoir un salaire et de pouvoir m’entrainer vraiment plus et plus sérieusement."

...

...

Tu as d’excellents résultats en fond et en biathlon ; est ce que cette polyvalence est compliquée à pratiquer quand on voit la difficulté pour certains biathlètes valides à le faire. Si tu devais privilégier une discipline ?

"C’est compliqué car il faut gérer les heures d’entrainement sur les skis et les heures de tir et pour être performant sur les deux disciplines ca demande beaucoup de travail et je remercie tous mes partenaires de pouvoir vivre de ça ;

Ma station du Grand Bornand , l’armée dont je fais partie depuis 2015 avec l’Equipe de France Militaire de ski ; Atomic pour tout ce qui est ski et chaussures ; Six pour les bâtons.

Si je devais choisir une discipline , ca serait le biathlon car il y a du suspense jusqu’à la fin ; il faut être très bon sur les skis comme au tir et aller chercher la perfection."

 

Que penses tu de la médiatisation récente du Biathlon ? Quels sont les aspects qui sont à ton avis à améliorer ? Existe il une CDM handisport organisée en France ? Lors de la CDM en 2017 au Grand Bornand une compétition sera-t-elle prévue en parallèle pour les handisports ?

"Malheureusement l’handisport  n’est pas encore médiatisé et on en parle peu sauf pendant les jeux paralympiques.

Mais cela évolue petit à petit. Il n’y a pas de CDM handisport en France mais c’est dans les papiers et il y en aura certainement une en 2018 ; c’est encore en cours de discussion avec le comité paralympique .

Il n’est pas prévu de course handisport en parallèle à celle des valide lors de la CDM du GB en 2017. Il m’arrive de faire des courses avec les valides sur les semi marathon en fond et de monter même sur la boîte."

 

Pratiquant le fond et le biathlon ; as-tu des idoles du passé et du présent ? Ton avis sur les cas de dopage récemment révélés dans le nordique ? Les mêmes problèmes ou soupçons se retrouvent ils chez les handisports ?

"Ole Einar Bjorndalen est un modèle pour le fait d’être un très grand champion qui a su s’adapter à tous les changements techniques et à l’évolution du ski depuis des années. Martin Fourcade pour tout ce qu’il apporte dans les milieux du sport et plus partticulièrement pour le biathlon.

Je ne souhaite pas rentrer dans les sujets du dopage car malheureusment chez nous en handisport il y en a aussi et une enquête est en cours pour toute une nation. J’attends de voir ce que l’enquête révèlera avant de porter un jugement ou quoi que ce soit."

 

Benjamin que peut on te souhaiter ?

"De faire une très belle saison ; d’atteindre mes objectifs et surtout ne pas avoir de blessure"

...

...

...


Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 16/11/2018Ski de fond : FIS Beitostolen, Bruksvallarna, SaariselkäSki de fond
 16/11/2018Saut à ski : Coupe du monde WislaSaut à ski
 17/11/2018Ski alpin : Coupe du monde LeviSki alpin
 21/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
 23/11/2018Combiné nordique : Coupe du monde RukaCombiné nordique
 24/11/2018Ski de fond : Coupe du monde RukaSki de fond
 24/11/2018Biathlon : Courses Internationales SjusjoenBiathlon
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur