Annonceur
Annonceur

A la Une

CM Liberec : Découvrez nos tops et notre bilan

De nombreux athlètes se sont illustrés tout au long de cette dernière semaine à Liberec. L'occasion de parler des grands exploits et de tirer un bilan de ces mondiaux 2009.

Les mondiaux de Liberec se sont achevés ce dimanche au terme de dix jours de belles compétitions avec ses traditionnelles joies et souvent aussi quelques larmes. Le succès populaire aura été immense et la FIS peut se réjouir d’avoir confier l’organisation à Liberec, chose qui était pourtant loin d’être gagné il y a encore quelques mois.

Mais l’arrivée de l’ancienne championne Katerina Neumanova comme chef du comité d’organisation a fait beaucoup de bien tout comme l’arrivée massive de la neige au bon moment alors que l’an passé la campagne environnante restait déspespérement verte.

Du coté sportif on retiendra surtout la réussite de Petter Northug, le norvégien était le plus fort durant ces 10 jours, avec trois titres à son actif, il fait aussi bien que son idole Bjoern Daehlie en 1993 . Coté féminin les honneurs se sont partagés entre Justyna Kowalczyk et Aino-Kaisa Saarinen, sans surprise, puisque ces deux là dominent la coupe du monde depuis le début de l’hiver.

Il faut également souligner l’excellent bilan de la délégation américaine qui termine deuxième du classement des médailles avec quatre titres mondiaux derrière les intouchables norvégiens. L’Allemagne revient avec neuf récompenses mais aucun titre. Les russes et les suédois apparaissent comme les grands battus avec seulement trois médailles et là aussi aucun titre, on peut parler de catastrophe pour ces nations habituées aux honneurs.

Le bilan tricolore est comptablement bon avec les deux médailles de bronze de Jason Lamy-Chappuis, nouveau record pour la France, mais on se dit que l’on aurait pu faire mieux. On pense beaucoup à ce relais du combiné nordique ou la France se classait 4e, on a pas oublié la belle 5e place du Team Sprint avec Gaillard et Miranda, ni la révélation Coline Mattel 5e du saut féminin.

Coté déception on se doit de citer le relais 4*10km masculin, on attendait beaucoup , trop ?, de cette épreuve et on final on a tous pris « une claque ». La déception est lourde, à la hauteur des espoirs que succitait cette course.  Plus géneralement on notera que les résultats des courses de distance étaient en dessous des attentes que ce soit chez les hommes ou chez les dames à l’exception du 30km libre. 

Dommage aussi que Manu Chedal n’ait pu confimer ses possibilités sur les tremplins, le vent capricieux qui a soufflé souvent sur Liberec aura éteint ses espoirs d’or tout comme il aura empêché les autrichiens de réaliser le carton attendu.

 

Top Monde :

N°1        PETTER NORTHUG :  C’est incontestablement le roi de ces mondiaux 2009, il a remporté l’or de la poursuite, du relais et du 50km de la même manière. Une condition physique du tonnerre et un finish extraordinaire. Northug est l’exemple parfait du skieur moderne, il sait tout faire du sprint au 50km. Il ne lui reste plus qu’à progresser en classique pour atteindre les hauts sommets de son sport et rejoindre Bjoern Daehlie dans les cœurs norvégiens, à 23 ans il a le temps pour le faire…

N°2        JUSTYNA KOWALCZYK : Avec deux titres mondiaux sur les courses les plus prestigieuses, la poursuite et le 30km, elle est devenue une vraie star en Pologne. Cela tombait bien pour un peuple polonais qui se lamentait de ne plus voir la star Adam Malysz tutoyer les sommets. Prochain objectif pour elle, la lutte pour le globe 2009 face à Saarinen et Majdic.

N°3        AINO-KAISA SAARINEN :  Après plus de dix ans de carrière et des places d’honneur à la pelle, la finlandaise est enfin récompensé de tous ses efforts avec son premier titre mondial individuel sur le 10km classique suivi quelques jours plus tard par le Team Sprint avec Kuitunen et le relais avec ses coéquipières finlandaises. Sa carte de visite sera maintenant à la hauteur de son talent.

N°4        EQUIPE DES ETATS-UNIS :  Quatre médailles d’or grâce à Todd Lodwick ( deux fois), à Bill Demong et à Lindsey Van, sans oublier la médaille de bronze du même Demong.  Voilà un bilan exceptionnel pour un pays qui n’a pas de tradition nordique, et dire que sans la perte du dossard de Bill lors du par équipes, ils seraient partis sans doute avec une cinquième médaille d’or. On ajoutera au tableau les excellents résultats de Randall, Freemann ou Newell.

N°5        EQUIPE DU JAPON :  Qui aurait misé sur le pays du soleil levant lors du combiné par équipes ? Certainement personne et pourtant le quatuor Kobayashi, Watabe, Kato et Minato a réussi un exploit en remportant la médaille d’or, apportant un peu d’exotisme dans le milieu du nordique. Un bilan encore embelli par leur médaille de bronze par équipes en saut à ski avec notamment les « vétérans Kasai et Okabe », on oublie pas les grandes performances en ski de fond de Ishida et Natsumi, 4e du Team Sprint devant la Norvège .

PodiumTop France :

N°1        JASON LAMY-CHAPPUIS :  Il est sensationnel , à seulement 22 ans et déjà un palmarès qui inspire le respect en coupe du monde, le voilà maintenant avec deux médailles de bronze autour du cou. Son objectif c’était de briller à Liberec, il l’aura parfaitement réussi comme le font les plus grands champions. Le futur pilote de ligne vise maintenant Vancouver et nul doute qu’il sera à la lutte pour la plus belle des récompenses. En attendant le jurassien a sauvé la France d’un bilan négatif.

N°2        CYRIL MIRANDA :  Voilà un autre jurassien très ambitieux qui met tout en œuvre pour réussir une grande carrière. Cinquième du Team Sprint avec Gaillard, 10e du sprint individuel, voilà un bilan qui aurait satisfait tout le monde mais lui ne l’est pas. Miranda veut grimper sur les podiums et gagner devant les meilleurs mondiaux, voilà le discours à suivre.

N°3        COLINE MATTEL :  Cinquième des mondiaux de saut à ski à seulement 13ans, voilà un immense exploit pour cette jeune demoiselle haut-savoyarde des Contamines. Dotée d’un gros caractère et d’une volonté à toute épreuve, elle se destine à devenir la meilleure dans cette jeune discipline qui aura ses entrées olympiques en 2014 au pire.

N°4        VINCENT VITTOZ : Il reste le patron de l’équipe, malgré l’absence de médaille, il a montré qu’il était dans la coup avec une 6e place sur la poursuite et sa 9e place lors du 50km. Malheureusement Vincent n’est pas un finisseur et il se trouve forcément handicapé dans ce type de situation.

N°5        KARINE PHILIPPOT ET CORALINE HUGUE : On commençait à désesperer des résultats de nos fondeuses mais le relais et surtout le 30km libre ont permi à Philippot 9e et Hugue 14e de montrer de belles choses. On aura aussi beaucoup aimé la 17e place en qualif du sprint de la jeune Laure Barthelémy , malheureusement en cassant un baton en quart , elle était éliminé prématurément.

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 16/12/2018Ski alpin : Coupe du monde Alta BadiaSki alpin
 19/12/2018Biathlon : IBU Cup ObertilliachBiathlon
 19/12/2018Biathlon : Junior Cup PrémanonBiathlon
 20/12/2018Biathlon : Coupe du monde Nove MestoBiathlon
 20/12/2018Ski alpin : Coupe du monde SaalbachSki alpin
 21/12/2018Combiné nordique : Coupe du monde RamsauCombiné nordique
 21/12/2018Ski alpin : Coupe du monde CourchevelSki alpin
 22/12/2018Ski de fond : Coupe des Alpes ValdidentroSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur