Annonceur
Annonceur

A la Une

CM Liberec : Justyna Kowalczyk reine de la poursuite

La polonaise remporte la plus belle course de sa carrière. Déterminé comme jamais elle réussit à prendre le meilleur sur Steira tout près de l'arrivée. Saarinen complète ce très beau podium. Karine Philippot 18e. Les déclarations.

Championnats du Monde de Ski Nordique 2009 à Liberec

Poursuite 15km dames

Médaille d’or :                JUSTYNA KOWALCZYK   POLOGNE

Médaille d’argent :         KRISTIN STEIRA   NORVEGE

Médaille de bronze :     AINO-KAISA SAARINEN   FINLANDE

Une course superbe !

Les 15000 fans massés le long de cette boucle difficile se sont régalés avec cette poursuite dames qui nous a offert un magnifique spectacle durant une quarantaine de minutes qui sont passées vraiment très vite, trop vite même car ce n’est pas souvent que l’on assiste à une si belle course.

Dès le début de cette épreuve, les spécialistes du classique Saarinen et Longa se sont installés en tête de la course aidés par la norvégienne Steira en grande forme depuis son arrivée à Liberec. Très vite, sous l’impulsion de ce trio, les écarts se creusent et les fondeuses lâchées sont de plus en plus nombreuses.

Ce parcours qui offre peu de répit fait des dégats et quelques favorites perdront leurs illusions dès cette première partie. Ainsi à mi-course Follis, Kalla, Kuitunen, Bjoergen et Majdic accusent déjà un écart compris entre 30sec et 50sec sur les meilleures, les carottes sont déjà cuites d’autant que devant cela « ne rigole pas » .

Elles sont cinq en tête de la course lors du changement de matériel, après 7.5km, on retrouve Saarinen, Steira, Shevchenko, Longa et Kowalczyk. Le titre et le podium se jouera entre ces fondeuses c’est une certitude.

Kristin Steira prend alors le commandement , la petite norvégienne au gabarit on ne peut plus léger, fait preuve d’une grande efficacité sur ce parcours valloné et difficile. La norvégienne imprime un ryhtme de folie très vite fatal à Shevchenko, quelques kilomêtres plus loin c’est Longa qui n’en peut plus avant que Saarinen ne lâche à son tour.

A 2.5km du but, seule Kowalczyk s’accroche derrière cette impressionnante Steira, la polonaise parait quelque fois à bout de souffle mais c’est pourtant elle qui place une première attaque dans la dernière petite coté. La polonaise avait gardé des réserves et, toute en puissance, elle creuse tout doucement l’écart sur Steira.

Elle aborde la dernière ligne droite en tête et ne lachera plus son os jusqu’à l’arrivée, elle est championne du monde et passe la ligne les bras levés avec une émotion contenue. Kowalczyk est une belle lauréate tout comme Steira , qui termine à 1.7sec fait une superbe dauphine.

"J'ai réussi la course de mes rêves avec un superbe final, sans doute le meilleur de ma carrière. On a bien travaillé ensemble pour prendre nos distances, mais il fallait une gagnante, j'ai profité de mon finish", a expliqué la Polonaise.

Saarinen obtient sa seconde médaille de ces mondiaux en coupant la ligne avec 8sec de retard, une performance qui satisfera la leader du géneral de la coupe du monde.

On retrouve au 4e rang l’excellente Longa qui termine à 21sec puis l’ancienne Shevchenko 5e à 44sec. Derrière les écarts prennent vite des proportions considérables avec Johaug 6e à 1min23 qui devance Follis et Kalla, deux des grandes favorites du jour qui ont perdu toutes leurs illusions dès la partie en classique, nul doute que ce duo sera ce soir très déçu.

Kuitunen termine 13e mais elle était pas vraiment attendue aujourd’hui, la finlandaise termine quelques secondes devant Karine Philippot 18e à 2min10. La française avait fort bien résisté en classique en passant 15e à 41sec mais la suite allait être plus difficile. Pourtant plus forte en libre, Karine n’a rien pu faire face à la fatigue et face à ce parcours compliqué.

"J'ai fait une belle course en classique, j'ai tout essayé, mais par contre, sur le skating, je n'avais pas les mêmes jambes que d'habitude, je n'arrivais pas à tenir le rythme, mais je ne suis pas déçue", a expliqué la leader d'une équipe de France . "J'étais partie pour tenter d'entrer dans les dix, mais je n'ai jamais eu les jambes légères. Cela m'a fait du bien dans la perspective du 30 km libre samedi prochain", a-t-elle espéré.

Pour les autres françaises, c’est à nouveau plus moyen,  et on doit avouer que nous sommes déçus. Coraline Hugue prend le 35e rang à 3min20, Cécile Storti termine 43e à 3min18 et Laure Barthelémy 53e à 5min32. Les additions sont salées pour notre équipe féminine.

Le classement ici

(avec AFP)

DECLARATIONS / Source FIS :

Justyna Kowalczyk (POL):
“Kristin, thank you very much- you worked really hard during the entire race. We both know that we aren´t very good in the finish sprint so we tried to make the decision before. On 10 km, I was thinking that I am tired and Kristin is so strong but on the last uphill I saw that Kristin was tired as well. I pushed hard on the last 300 meters. 2 years ago I lost the medal in finish; today I closed my eyes and pushed. Tomorrow I am going to back home to Poland - Shopping and celebrating. I will stay just for two days and coming back for relay and 30km races.This morning, I was thinking that this day it will be a big fight with Kristen, Aino- Kaisa and Valentina Shevchenko. In 1978, Poland won a gold medal in Cross-Country at the World Championships, so it’s a very important victory for me.”
 
Kristin Stoermer Steira (NOR):

“I had a good day today and I am very satisfied with my race today and silver medal. I was afraid of Justyna’s sprint and I tried but half way in finish I saw it is going to be silver. I like the course here very much. It is up and down and there aren’t easy parts. I am going to participate here again in relay and 30 km. I like the Pursuit, it is a good format for me – it is nice to combine the classical and the skating part.”
 
Aino-Kaisa Saarinen (FIN):
“It is amazing; it was my best result ever in pursuit, so I am really happy. Of course when I started the race I decided to compete for the victory but today, there were two girls faster than me. I think I got some extra energy from my previous medal and I think that my skiing today was relaxed. I didn’t feel pressure anymore and I think I enjoyed the race. I haven’t had any celebration so far.

Just the medal ceremony and that is it. Because these races are coming and I have to concentrate on the next races, so I think I will have a party after the World Championships. It was easy to wax skies. The organizers have made good tracks today and the weather was perfect for mass start, it didn’t snow and I had really good skies today. I had such a good skies in skating that I still believe that the skies will fly and I could fight for the gold. But in the last uphill they escaped too much that I couldn’t reach them anymore. My plan for the next races is to take more medals.”

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 16/11/2018Ski de fond : FIS Beitostolen, Bruksvallarna, SaariselkäSki de fond
 16/11/2018Saut à ski : Coupe du monde WislaSaut à ski
 17/11/2018Ski alpin : Coupe du monde LeviSki alpin
 21/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
 23/11/2018Combiné nordique : Coupe du monde RukaCombiné nordique
 24/11/2018Ski de fond : Coupe du monde RukaSki de fond
 24/11/2018Biathlon : Courses Internationales SjusjoenBiathlon
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur