Annonceur
Annonceur

A la Une

01.01.2018, Lenzerheide, Switzerland (SUI):Jean Marc Gaillard (FRA), Maurice Manificat (FRA), (l-r)  - FIS world cup cross-country, tour de ski, pursuit men, Lenzerheide (SUI). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-l

Maurice Manificat à l'interview

Le leader de l'équipe de France de ski de fond, double médaillé de bronze lors des JO de PyeongChang revient en détail sur son hiver 2018. Il évoque également son futur, avec de nombreuses belles choses à venir...

...​

Une interview signée Michael Lentz pour www.ski-nordique.net

...

Maurice, quels sont tes meilleurs souvenirs et performances cet hiver ?

"Mes meilleurs souvenirs de cette saison sont certainement la quinzaine des Jeux Olympiques et les courses fabuleuses que j’ai vécues avec ou sans médailles. Mais aussi les épreuves de mes camarades que j’ai pues voir.

Mon retour sur la plus haute marche du podium sur l’étape de la Coupe du Monde à Davos a été également sensationnel. Je garde également un souvenir incroyable d’avoir pu porter pendant deux mois le maillot rouge de leader de la Coupe du Monde distance.

 

Quels objectifs avais-tu pour la saison passée ? (Ont-ils été remplis?)

"J’avais plusieurs objectifs mais le principal était de ramener deux médailles aux JO dont une sur le 15km skate et l’autre en relais. Au final, je ramène deux belles récompenses, les deux par équipe et c’est bien comme cela. 

Je voulais gagner de nouveau à Davos, c’est fait également. Je voulais mieux figurer au général du Tour de Ski. Le maillot rouge était un bonus. Donc, les objectifs ont globalement été bien remplis."

 

Avec le recul comment as tu vécu ces JO de PyeongChang ?

"J’allais aux JO avec légitimement beaucoup d’ambitions mais je voulais surtout vivre de belles courses, des émotions fortes, vivre les Jeux en tant qu’athlète quoi. Ramener deux médailles, je ne boude pas mon plaisir."

 

Sur l'ensemble de l'hiver, as-tu des regrets sur certaines courses ?

"J’ai déjà tourné la page de la saison mais il me semble que j’ai donné tout ce que j’avais à chaque course.

Je n’ai pas franchement de regrets si ce n’est que j’aurais peut-être dû manquer l'étape de Lahti pour essayer de défendre mon maillot rouge. Mais j’étais lessivé mentalement."

...

Manificat17032018fm2812 .JPG

...

L'équipe de France est-elle restée, selon toi, en retrait l'hiver dernier ou au contraire s'est-elle développée de façon positive ?

"Notre équipe a montré de belles choses, notamment aux JO où la mise en lumière est totale. Les bons éléments sont là dans toutes les générations que ce soit en sprint et en distance. La mayonnaise prend."

 

Sur un plan plus personnel, sur quels axes de travail penses-tu travailler en vue de la prochaine saison?

"Je vais remettre l’accent sur le style classique en vue des mondiaux de Seefeld (Autriche)."

 

Quels seront justement tes objectifs pour 2019 ?

Les mondiaux seront le point d’orgue et comme d’habitude la Coupe du Monde aura également son importance.

 

Continues-tu jusqu'aux prochains JO en 2022 ?

"Oui je souhaite poursuivre jusqu’aux prochains JO."

 

Penses tu que l'équipe de France féminine puisse revenir au premier plan durant les prochaines années ?

"Les filles sont motivées, elles ont envie de bien faire et le potentiel est là, elles arriveront à trouver la bonne alchimie pour grimper dans la hiérarchie."

 

L'étape de La Clusaz a été supprimée du calendrier mondial, qu'en penses-tu ?

"C’est dommage, c’est un beau site qui donne une bonne image des montagnes françaises et l’engagement des bénévoles montrait bien la volonté de faire les choses bien.

Je regrette que l'on ait pas anticiper ce retrait afin de mandater un autre site français."

 

La FIS promettait de modifier certains formats de course, as-tu un point de vue à ce sujet ? 

"Vu que rien n’a bougé, je ne vois pas quoi dire d’autre que c’est frustrant. Mais cela n’empêchera pas de montrer de belles épreuves."

 

Pour terminer, comment vois-tu le nouveau remaniement de l'équipe de biathlon avec l'arrivée de Vincent Vittoz (ancien fondeur) ?

"C’est intéressant, on s’entend déjà très bien entre fondeurs et biathlètes. Certes cela ne va pas changer leur sport mais je sais que c’est hyper motivant et enrichissant d’avoir de la nouveauté.

C’est un nouveau challenge à la fois pour les athlètes et Vincent qui ne peut apporter que du bon. Vincent est un fonceur, ils ne vont pas s’endormir (« Sourire »)."

...

Photos : Nordic Focus

...

 

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 30/09/2018Grand Prix : HinzenbachSaut à ski
 03/10/2018Grand Prix : Klingenthal (hommes et dames)Saut à ski
 20/10/2018Championnat de France ArçonBiathlon
 27/10/2018Ski alpin : Coupe du monde SoeldenSki alpin
 16/11/2018Ski de fond : FIS Beitostolen, Bruksvallarna, SaariselkäSki de fond
 16/11/2018Saut à ski : Coupe du monde WislaSaut à ski
 17/11/2018Ski alpin : Coupe du monde LeviSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur