Annonceur
Annonceur

A la Une

Group

Le biathlon Français écrit l'histoire

Après la victoire des Tricolores samedi en relais, nous avons assisté cet après-midi au bouquet final avec le succès exceptionnel remporté par le quatuor Jean-Guillaume Beatrix, Simon Fourcade, Alexis Boeuf et Martin Fourcade sur le 4*7.5km d'Antholz ! Ils sont ENORMES !

Merci les filles, merci les gars pour nous faire vivre de tels moments de bonheur. Merci également à la TV Allemande de nous proposer ce relais en direct, au contraire des chaines Françaises et d'Eurosport qui manque son second grand rendez-vous de l'année, après l'arrivée du Tour !

Bref passons sur ces soucis récurrents et écoeurants pour revenir à l'histoire de ce relais 4* 7.5km d'Antholz disputé sous le soleil devant une foule de passionnés multicolore et bruyante.

24 équipes se sont élancées pour cette dernière course de la semaine qui allait ressembler très vite à un feu d'artifice Français. Dès le départ, le "petit nouveau de l''équipe" Jean-Guillaume Beatrix place ses potes sur d'excellents rails. 

Le Dauphinois, qui confirme son potentiel, termine son parcours en seconde position derrière un Bjoerndalen rajeuni. Derrière l'Allemagne et l'Autriche sont encore dans le coup avec la Russie.

Group

Ensuite Simon Fourcade s'élance avec sa hargne et sa motivation habituelle. Sur sa lancée de janvier, il produit du très bon ski, tire bien et se fait simplement dépasser en fin de parcours par un Birnbacher à nouveau dans un jour de gràce. L'Autriche reste encore au contact quelques instants avec la Russie alors que la Norvège, sans Svendsen, perd le fil avec un Birkeland fatigué.

Group

Alexis Boeuf part à son tour, le Savoyard entend bien réussir également son travail. Tir debout parfaitemement négocié, tir couché quasi impeccable et bien sur le niveau à ski qui va avec. Résultat le Savoyard reprend la tête de la course et s'en va passer la main à Martin Fourcade avec 15sec environ d'avance sur l'Allemagne.

Boeuf

La pression et la tension monte d'un cran lorsque le leader de la coupe du monde arrive pour son tir couché. Il s'installe et manque une cible. Il pioche une fois et quitte le pas de tir avec l'Allemand Peiffer juste dans ses skis. A cet instant quelques secondes seulement séparent les deux nations.

Tout va se jouer sur l'ultime épreuve de précision, debout face à la gagne et avec cette imposante tribune qui vibre plutôt pour l'Allemagne malgré la présence de nombreux fans Français. Fourcade et Peiffer lâchent leur première balle ensemble. Maintenant seul le mental compte et à ce jeu là, Peiffer craque ! Il rate une cible, puis deux, trois... et même quatre cibles sur cinq.

La porte de la victoire est maintenant grande ouverte pour Martin Fourcade qui pourra savourer cette victoire historique sur la dernière boucle. Le Catalan peut même se permettre le luxe de terminer "tranquille", profitant sans doute de ses moments inoubliables.

L'Allemagne terminera deuxième à 12sec, l'Autriche troisième à 41sec devant la Russie, la Suède et la Biélorussie alors que l'Italie, gagnante du précédent relais, se classe seulement 12e, ex-aequo avec la Suisse.

Fourcade

Au lendemain du succès historique des filles, les garçons réussissent le même coup. C'est fabuleux, c'est énorme pour une nation en marge, niveau budget, de la Norvège, de l'Allemagne ou de la Russie. Mais derrière ces victoires se cachent beaucoup de travail, des entraineurs de qualités et des techniciens dévoués. C'est vraiment toute une équipe qui a triomphé ce week-end à Antholz.

Une étape qui, décidément, réussit toujours aux Français ! Et si on reproduisait tout cela aux Mondiaux de Ruhpolding dans quelques semaines ? 

La réaction de Martin Fourcade :  "La fatigue pesait sur tous les athlètes après trois semaines et neuf compétitions dans des conditions peu clémentes. Heureusement, le soleil était de mise aujourd'hui, et mes coéquipiers m'ont placé dans la meilleure position possible, c'est à dire la première, pour attaquer mon relais. Après un couché sans encombre, je me présente au tir debout avec seulement 4 secondes d'avance sur l'Allemagne, et un public pas franchement acquit à la cause française... Une pioche suffira pour ressortir assez largement en tête du pas de tir, ce qui m'a permit de profiter de cette belle course en équipe.  La dernière victoire française en relais remontait à décembre 2009. A quelques semaines des championnats du monde, la performance du jour tombe à pic!!! Nous rentrons cette nuit en France pour une petite semaine de repos avant le départ prévu Lundi 30 pour la tournée Scandinave (Oslo/Kontiolathi)."

Le classement complet ICI

Photos : Nordic Focus


Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 15/12/2018Ski alpin : Coupe du monde Val d'IsèreSki alpin
 15/12/2018Biathlon : Coupe du monde HochfilzenBiathlon
 15/12/2018Biathlon : IBU Cup RidnaunBiathlon
 15/12/2018Saut à ski : Coupe du monde EngelbergSaut à ski
 15/12/2018Biathlon : Junior Cup LenzerheideBiathlon
 15/12/2018Ski de fond : Coupe du monde DavosSki de fond
 15/12/2018Saut à ski : Coupe du monde PrémanonSaut à ski
 16/12/2018Ski alpin : Coupe du monde Alta BadiaSki alpin
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur