Annonceur
Annonceur

Ski de fond

elden090111al020

Les Norvégiennes sont elles sous-alimentées ?

A l'image de Therese Johaug, les fondeuses Norvégiennes sont de plus en plus minces, voir maigres. Cela fait beaucoup parler et certains spécialistes craignent des excès, en particulier chez les jeunes qui souhaitent imiter leurs idoles.

 

En cyclisme, ces dernières saisons, s'est répandue l'idée que la maigreur était synonyme d'une meilleure performance physique . Lance Armstrong a même expliqué sa transformation athlétique Post-Cancer par une perte de poids estimée à prés de 10kg.

 

La Norvège s’inspire t’elle de qui se passe en cyclisme ?

 

Là-bas, on parle actuellement beaucoup de la "maigreur" des fondeuses, qui pourrait engendrer un problème de santé publique. L'idée est que les jeunes filles qui voudraient réaliser les mêmes exploits que leurs "modèles" seraient peut-être tentées d'adopter un régime sévère ( mais moins bien contrôlé ) pour pouvoir leur ressembler physiquement .

 

Evidemment, les médias norvégiens évoquent d'abord Thérèse Johaug, dont l'exploit réel de l'Alpe Cermis a vraiment marqué les esprits: Thérèse reconnait avoir perdu du poids, et déjà qu'elle n'est pas trés lourde à la base.. La même histoire a déjà souvent été évoquée pour Kristin Steira, et Marthe Elden évolue dans le même registre que ces 2 grandes championnes.

 

Même les très solides et compactes Marit Bjoergen et Astrid Jacobsen semblent s'être nettement asséchées depuis l'an dernier, selon des spécialistes , mais leur corpulence naturelle les exposent moins aux polémiques.

 

En tout cas, si la santé des fondeuses norvégiennes peut faire débat, il faut reconnaitre que sur le strict plan des résultats, le régime est efficace: l'équipe n'a jamais été aussi forte, et toutes les athlètes (exceptée Skofterud ? ) semblent avoir franchi un gros palier depuis la saison dernière.

 

Bjoergen est encore plus forte, Jacobsen est de retour, Johaug monte plus vite que jamais, Elden est dans la forme de sa vie, et Kristoffersen continue sa progression.

 

On sait depuis longtemps que la limite entre une forme optimale et le déclenchement d'une maladie est très ténue, surtout en sport aérobie de très haut-niveau.

 

Il faut espérer que, poussés par leur culture du ski de fond et l'obligation de résultats, les médecins norvégiens ne fassent pas franchir cette ligne dangereuse à leurs athlètes, d'autant qu'on connait déjà les gros problèmes d'asthme de froid qui existent chez un très grand nombre d'athlètes nordiques de ce pays...   

 

Photo : Nordic Focus

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 16/12/2018Ski alpin : Coupe du monde Alta BadiaSki alpin
 19/12/2018Biathlon : IBU Cup ObertilliachBiathlon
 19/12/2018Biathlon : Junior Cup PrémanonBiathlon
 20/12/2018Biathlon : Coupe du monde Nove MestoBiathlon
 20/12/2018Ski alpin : Coupe du monde SaalbachSki alpin
 21/12/2018Combiné nordique : Coupe du monde RamsauCombiné nordique
 21/12/2018Ski alpin : Coupe du monde CourchevelSki alpin
 22/12/2018Ski de fond : Coupe des Alpes ValdidentroSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur