Annonceur
Annonceur

A la Une

21.02.2014, Sochi, Russia (RUS): Vita Semerenko (UKR), Juliya Dzhyma (UKR), Olena Pidhrushna (UKR), Valj Semerenko (UKR), (l-r)- XXII. Olympic Winter Games Sochi 2014, biathlon, relay women, Sochi (RUS). www.nordicfocus.com. © NordicFocus. Every downloa

L'Ukraine pour tout un peuple

La meilleure équipe féminine de la saison est devenue championne olympique du relais 4*6km de biathlon. Une victoire hautement symbolique en cette période très difficile pour cette nation. La France a vécu un cauchemar avec le malaise de Marie-Laure Brunet...

JEUX OLYMPIQUES SOCHI 2014 / BIATLON RELAIS DAMES

Ukraine.jpg  Médaille d'or : Vita Semerenko, Julia Dzhyma, Valj Semerenko, Olena Pidhrushna

Russie.jpg  Médaille d'argent : Yana Romanova, Olga Zaitseva, Ekaterina Shumilova, Olga Vilukhina

Norvege.gif  Médaille de bronze : Fanny Welle Strand Horn, Tiril Eckhoff, Ann-Kristin Flatland, Tora Berger

...

Tout le monde est content pour l'Ukraine

En ce moment à Kiev et dans tout ce grand pays, personne ou presque ne devait être devant sa TV pour s'enflammer après le succès de leurs biathlètes. L'Ukraine vit des moments dramatiques avec des dizaines de morts au centre de la capitale depuis quelques jours et un pouvoir qui s'accroche encore.

Cet après-midi, les soeurs Semerenko, Dhzyma et Pidhrushna s'étaient promises de tout faire pour apporter un mince bonheur à leur peuple. Motivées comme jamais, elles ont su rester dans leur course et signer un relais olympique dans la lignée de ce qu'elles ont montré depuis deux saisons.

Une formation qui tire très bien, une équipe qui va vite sur les skis avec quatre biathlètes de la même force. Malgré le contexte et un public qui encourageait fort les siennes, toutes ont su rester concentré.

Mention spéciale pour une admirable Olena Pidhrushna sur le dernier relais. Malgré la pression et le danger représenté par Olga Vilukhina et Tora Berger, une trentaine de secondes derrière, jamais elle n'aura tremblé.

Pidhrushna a même creuser les écarts lors de la dernière boucle avant d'arriver en vainqueur dans le stade, puis de tomber dans les bras de ses trois camarades. Un vrai succès historique pour cette nation qui a su se faire une place au somment de la hiérarchie féminine du biathlon.

...

Derrière la grande Russie doit s'incliner assez nettement devant sa voisine prête à quitter sa protection politique. Mais le quatuor Russe se contentera très volontiers de cette médailled d'argent acquise de belle manière avec un retard de 26sec à l'arrivée.

Satisfaction aussi dans le camp Norvégien avec du bronze pour Tora Berger et ses copines. A noter que Solemdal, malade, n'a cette fois encore pas été aligné.

L'Allemagne, touchée de plein fouet par le scandale Sachenbacher, a connu une vraie journée noire avec la chute de la jeune Franziska Preuss en début de course. Sa carabine et son viseur pleins de neige, l'ont empêché de tirer avant nettoyage. Résultat la Mannschaft a perdu ses chances dès le début.

Une équipe fémine Allemande très décevante qui rate ses JO. Cela va jaser au pays et certains vont sans doute préparer très vite leurs valises...

...

La France a vécu un véritable cauchemar sur ce relais féminin.

Une course de la dernière chance pour une équipe passée à côté de ses JO de Sochi exceptées, on le répète à chaque fois, les performances d'Anais Bescond lors de la première semaine. Les filles voulaient bien faire mais leur entraineur avait peur d'une trop grande crispation.

On ne sait pas encore avec précision ce qui s'est passé avec Marie-Laure Brunet mais on a craint la pire. Première relayeuse, elle passe au pointage des 900m avec déjà 23sec de retard !  

Un écart aussi énorme qu'impensable. Ensuite elle parvient tout de même à bien tirer avant de s'effondrer sur la piste quelques secondes plus tard, victime d'un malaise vagal avant d'être évacuée sur une civière.

On a eu très peur pour elle mais finalement rien de grave. Marie-Laure Brunet avait vomi avant de s'élancer et ne se sentait pas bien mais pour l'encadrement il n'y avait pas de signe avant coureur d'un souci à venir durant la course. 

Et malheureusement, règlement oblige, il était trop tard pour faire appel à Marine Bolliet, la remplaçante.

On peut tout de même s'interroger sur l'état de forme de Marie-Laure Brunet, une biathlète que l'on apprécie beaucoup, pour ces JO.

Depuis deux ans, elle ne parvient plus à skier au niveau des meilleures. Ceci malgré des longues périodes de repos, malgré des impasses en coupe du monde, et malgré, nous a t'on dit, un entrainement adapté.

Il y a vraiment quelque chose qui ne fonctionne plus chez la médaillée olympique des JO de Vancouver. Le staff médical et physique fait son possible pour l'aider mais ce serait bien de comprendre le pourquoi de ce trop long passage à vide...

...

Le classement complet ICI

Photo : Nordic Focus


Annonceur

Dates à retenir

 18/11/2017Sjusjoen SesongstartBiathlon
 18/11/2017FIS Beitostolen / Saariselka / GällivareSki de fond
 18/11/2017Coupe du Monde WislaSaut à ski
 22/11/2017Coupe du Monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2017IBU Cup SjusjoenBiathlon
 24/11/2017Coupe du Monde RukaSki de fond
 24/11/2017Coupe du Monde RukaCombiné nordique
 24/11/2017Coupe du Monde RukaSaut à ski
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur Annonceur
Annonceur Annonceur
Annonceur