Annonceur
Annonceur

Ski de fond

Sprint dames

Marit Bjoergen enfin consacrée

La norvégienne devient championne olympique pour la première fois de sa carrière. Elle remporte le sprint gràce à une dernière ligne droite impressionnante. Kowalczyk prend l'argent devant une courageuse Majdic qui s'est effondrée après avoir franchie la ligne d'arrivée.

Jeux Olympiques Vancouver 2010

Ski de Fond / Sprint dames

Médaille d’or :                      Marit BJOERGEN (Norvège)

Médaille d’argent :               Justyna Kowalczyk (Pologne)

Médaille de bronze :             Petra Majdic (Slovénie)

 

Une finale magnifique 

Le site de Whister ressemblait aujourd'hui à un décor de rêve avec une ciel azur et une foule tout aussi colorée que nombreuse. Du coté du tracé c'était parfait avec des pistes impeccables et larges ce qui est très agréable en sprint.

La journée débutait avec un gros coup du sort pour Petra Majdic. La slovène victime d'une chute juste avant les qualifs s'est bléssée au dos et a du ensuite composer avec la douleur tout au long des phases finales. Malgré ce handicap, on l'a retrouvait au départ de la grande finale.

Majdic était opposée à Bjoergen, Kowalczyk, Olsson, Genuin et Brun-Lie. On remarquait l'absence surprenante des finlandaises et celle de la suédoise Falk probablement pas remise de sa blessure.

C'est Kowalczyk qui met le feu dès les premiers mêtres en imprimant un rythme affolant qui sera vite fatal à l'italienne Genuin et à la norvégienne Brun-Lie. La polonaise poursuit son effort sans jamais se retourner. A mi-parcours Bjoergen pointe ses skis à hauteur de Kowalczyk et accélère à son tour dans la dernière montée.

La norvégienne est dans un grand jour et prend quelques mêtres d'avance au sommet de la bosse mais derrière on refuse de s'avouer vaincu. Kowalczyk, Majdic et Olsson continuent de croire en leurs chances.

Bjoergen reste concentré et continue son effort sans se retourner. Elle pousse de plus en plus fort et seule Kowalczyk parvient à tenir la comparaison quelques mêtres avant que la norvégienne ne s'envole vers son premier titre olympique.

Cette fois ça y est, elle tient sa médaille d'or et mérite vraiment ce succès. Elle devient ce soir l'égal de son ami Fred-Boere Lundberg, champion olympique de combiné nordique en 1994 à Lillehammer. A 29ans , c'est l'heure de la consécration pour cette championne qui a maintenant tout gagné.

En attendant mieux, Justyna Kowalczyk remporte avec le sourire une belle médaille d'argent devant une Petra Majdic incroyable de volonté. La slovène est allée au bout d'elle même pour cueillir cette médaille de bronze, et ce malgré la douleur.

Une Majdic qui s'est effondrée après l'arrivée certainement victime d'un malaise. Les images TV étaient assez impressionnantes.

La suédoise Olsson termine au pied du podium alors que Genuin et Brun-Lie ont fait de la figuration durant cette finale de très haut-niveau. Aurore Cuinet, seule française engagée a été éliminé dès les 1/4 de finale.

 

Photos : copyright Nordic Focus

Déclarations :

 Marit Bjoergen (NOR/1re): "Je savais que j'étais en forme. Les techniciens norvégiens ont fait du bon travail. En finale, j'ai essayé de faire attention à ne pas tomber car les virages étaient dangereux. Après être entrée en tête dans le stade, j'ai juste tenté de conserver cette place. Avant cela, le sprint n'était ma spécialité alors évidemment je suis contente. Kowalczyk va être forte pour la poursuite."

  Justyna Kowalczyk (POL/2e): "Je suis contente car je ne suis pas forcément une sprinteuse. Cela me fait deux Top 5 en deux courses. C'est bien, cela prouve que je suis en forme."

  Petra Majdic (SLO/3e):
"Je me suis battue. Ma chute était spectaculaire. Aujourd'hui, j'ai gagné une médaille pas uniquement pour moi mais pour mon équipe. Après ma chute (lors de l'échauffement), je ne pensais même pas pouvoir prendre le départ (des qualifications). A la fin de l'entraînement, il y avait un virage glacé, je ne pouvais pas m'arrêter. J'ai fait une chute de 2 ou 3 mètres dans le bas-côté. On m'a aidé à remonter. Il y avait des cailloux et de l'eau. Je pensais vraiment que c'était fini. Après les qualifications, j'avais vraiment mal. On m'a dit que je n'avais rien de cassé. Je pense qu'il me sera impossible de prendre le départ de la poursuite (vendredi). Je n'ai plus de temps pour récupérer. Ma forme était bonne. Mais je n'ai jamais eu de chance aux JO. Je vais préparer le 30 km."

 

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 21/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
 23/11/2018Combiné nordique : Coupe du monde RukaCombiné nordique
 24/11/2018Ski de fond : Coupe du monde RukaSki de fond
 24/11/2018Biathlon : Courses Internationales SjusjoenBiathlon
 24/11/2018Ski alpin : Coupe du monde KillingtonSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Beaver CreekSki alpin
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur