Annonceur
Annonceur

A la Une

12.01.2019, Oberhof, Germany (GER):Martin Fourcade (FRA) -  IBU world cup biathlon, pursuit men, Oberhof (GER). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Oberhof - Les réactions des Tricolores

Il y avait un petit peu de déception tout à l'heure dans le camp Français, après la seconde place obtenue en relais, mais globalement la satisfation était de mise même si Martin Fourcade évoque "une course frustrante."...

...

Antonin Guigonnat :

"On s'est mis la pression dès le mois de décembre sur le premier relais et aujourd'hui on voulait faire des choses simples (la France avait terminé 9e à Hochfilzen), et cela a bien marché.

Je suis satisfait de ma course malgré des coups de stress, la respiration m'a aidé à me remettre dedans.

Pour Ruhpolding il faudra être bon sur les temps de récupération physiques et mentaux."

 

...

Quentin Fillon Maillet :

"On avait envie de bien faire car en 2018 les relais c'était moyen. Il fallait trouver la solution.

Pas une course parfaite pour moi, je suis resté dans ma bulle, de faire mon tir, mais ensuite j'ai probablement mal analysé le vent sur mon couché.

Sur le debout je me suis fait plaisir et cela nous a permis de revenir à la seconde place.

Clairement déçu de ma semaine, je dois évoluer pour la suite mais j'aimerais à l'avenir éviter ce genre de problèmes, je mets trop de temps, après une coupure, pour revenir dedans.

Je suis confiant pour Ruhpolding, la forme sera meilleure."

 

...

Martin Fourcade :

" C'était une course de gestion, frustrante, il fallait conserver la seconde place et regarder si les Russes ouvrent une porte.

 Il faut savoir aussi varier ses stratégies, je n'avais pas à partir pieds aux planchers, ma gestion de course dépendait de ce qui passait devant.

Compliqué de tirer des jugements car je suis jamais à fond. Impossible de savoir si j'étais bien ou pas sur les skis car je n'ai pas puisé dans mes réserves.

Objectif récupérer, bien rentrer au chaud et ne pas tomber malade pour Ruhpolding qui sera une semaine éprouvante."

 

...

Simon Desthieux :

" C'est un peu de ma faute si on est si loin des Russes. Les conditions pas évidentes.

Sur mon tir debout, j'avais envie d'y aller, je me suis trop précipité pour profiter d'une accalmie avec le vent mais cela n'a pas fonctionné."

 

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur