Annonceur
Annonceur

A la Une

10.03.2019, Oestersund, Sweden (SWE):Denise Herrmann (GER), Laura Dahlmeier (GER) - IBU world championships biathlon, pursuit women, Oestersund (SWE). www.nordicfocus.com. © Tumashov/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Sensationnelle Denise Herrmann

Arrivée en grande forme au bon moment, la biathlète Allemande est venue chercher avec la manière le titre de championne du monde 2019 de la poursuite, sur une piste qui lui réussit souvent très bien...

...

Championnat du monde 2019 / Östersund : Poursuite dames

drapeau allemagne1_270x181.gif    Médaille d'or : Denise Herrmann

drapeau norvege_100x68.gif    Médaille d'argent : Tiril Eckhoff

drapeau allemagne1_270x181.gif    Médaille de bronze : Laura Dahlmeier

 

...

Médaillée olympique en ski de fond, Médaillée d'or en biathlon

Denise Herrmann a réussi son pari, réussi sa reconversion et c'est un énorme exploit.

Médaillée de bronze lors du relais des JO 2014 en ski de fond, six fois montée sur un podium de coupe du monde dans cette discipline, elle avait surpris tout le monde en annonçant en mars 2016 son départ vers le biathlon.

Arrivée dans sa nouvelle discipline avec, évidemment, des grosses qualités de fondeuses, elle a pris son temps pour devenir une vraie biathlète. Durant les trois dernières saisons, elle a alterné le bon et le moins bon à cause d'un tir pas encore maitrisé.

Cet hiver, avec plus d'expérience, elle a tout d'abord choisi de monter en puissance pour les mondiaux, comme Dahlmeier, comme les Suédoises et visiblement ce choix a payé.

Devenue égalment plus patiente au tir, Denise Herrmann a récolté aujourd'hui tous les fruits de son travail.

Partie en 6e position elle revient très vite dans la bataille pour les médailles avant de réussir un dernier tir debout PARFAIT, sans doute le meilleur de sa vie, au meilleur des moments.

La Suédoise Mona Brorsson, victime d'une craquante, c'est une première médaille d'or indivuelle qui attend l'Allemande.

Herrmmann s'impose pour la 4e fois de sa carrière en coupe du monde, la 3e fois sur sa piste fétiche.

...

...

Sprint pour la seconde place

Laura Dahlmeier, encore un modèle à suivre pour briller dans les grands rendez-vous, affiche cet hiver un niveau de ski inférieur à celui des années précédentes mais la Bavaroise reste un monstre mental.

Un phénomène de motivation et de concentration capable de se sublimer quand il le faut. Son dernier tir, comme celui de la Norvégienne Tiril Eckhoff, autre championne capable de se dépasser dans les grands rendez-vous, restera dans l'histoire de ces mondiaux.

Les deux filles vont ensuite effectuer la dernière boucle ensemble avant de se jouer au sprint la médaille d'argent avec un léger avantage pour Eckhoff et un nouveau sourire pour Laua Dahlmeier.

...

Group100319cm8.jpg

...

Malheureuse Brorsson

Toute la Suède espérait une médaille, voire un titre mondial, lorsque l'outsider Mona Brorsson menait cette poursuite avec une avance conséquente.

Arrivée sur son dernier tir avec énormément de pression, sans avoir jamais connu ce type d'expérience, elle en a été victime. Quatre fautes sur son dernier tir et le ciel d'Östersund qui lui tombe sur la tête.

Elle terminer finalement sa poursuite au 7e rang, un peu plus loin que sa coéquipière Hanna Oeberg classée 5e et battue de peu pour la 4e place par une Marte Olsbu Roeisalend revenue s'il vous plait de la 25e place.

La seconde Norvégienne n'a rien lâchée, elle est récompensée.

...

Suspense pour le globe

Lisa Vittozzi 10e, malgré un début de poursuite complètement raté, reprend le dossard jaune à sa coéquipière Doro Wierer, seulement 20e.

Marte Olsbu-Roeiseland 4e et Anastasia Kuzmina 6e restent encore dans la bataille pour ce globe 2019.

A cinq courses de la fin Vittozzi mène avec 6 points d'avance Wierer, 46 points sur Kuzmina et 65 points sur la Norvégienne.

On entrera pas dans les calculs, chaque fille devant retranché ses deux plus mauvais résultats, mais une chose est certaine, la fin de saison s'annonce palpitante.

...

 

...

Les Françaises...absentes

Tout un hiver pour ça ? Huit mois de préparation, trois mois de coupe du monde avec l'objectif des mondiaux en tête et le jour J , on se retrouve avec une seule fille au départ de la poursuite.

Célia Aymonier, 18e de cette course, a fait ce qu'elle a pu mais on espérait évidemment voir ses coéquipières au départ et surtout avoir mieux à se mettre sous le dent que ce résultat, le meilleur de la semaine.

Malgré un sprint raté, on voit aujourd'hui qu'une remontée était possible, exemples avec Olsbu, Pavlova, Magnusson et Vittozzi.

Le staff, sans doute en accord avec les filles en a décidé autrement. On préfère cibler le 15km pour une meilleure chance de podium, puis le relais ou la médaille sera évidemment plus facile à prendre.

Aujourd'hui le constat est bien terne mais, en biathlon, beaucoup plus que dans les autres sports, les vérités d'un jour ne sont pas toujours celles du lendemain. 

Nos Françaises ont encore plusieurs chances pour faire taire les nombreuses critiques et de montrer enfin de quoi elles sont capables.

Restons un peu positif même si les circonstances ne sont pas idéales...

...

Le classement complet ICI

Les classements de la coupe du monde ICI

...

Photo : Nordic Focus

...


Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 21/03/2019Biathlon : Coupe du monde OsloBiathlon
 21/03/2019Saut à ski : Coupe du mondeSaut à ski
 22/03/2019Ski de fond : Coupe du monde QuébecSki de fond
 23/03/2019Saut à ski : Coupe du monde ChaikovskySaut à ski
 06/04/2019Ski de fond / Ski classics : ReistadlopetSki de fond
 06/04/2019Ski de fond / Wordloppet Cup : Ugra Ski MarathonSki de fond
 13/04/2019Ski de fond / Ski classics : Ylläs LeviSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur