Annonceur
Annonceur

Ski alpin

Marchand Arvier

Mondiaux Val d'Isere 2009 : Marie Marchand-Arvier médaille d'argent, Lindsey Vonn en or. Toutes les déclarations

Ski Alpin , Championnat du Monde 2009 Val d’Isère

Podium super-g dames :

Médaille d’or :                  LINDSEY VONN   ETATS-UNIS

Médaille d’argent :         MARIE MARCHAND-ARVIER   FRANCE

Médaille de bronze :     ANDREA FISCHBACHER   AUTRICHE

 

Le palmarès de la gagnante Lindsey Vonn :

Palmarès:
  Jeux Olympiques:
  Descente: 8e (2006)
  Super-G: 7e (2006)
  Combiné: 6e (2002)

  Championnats du monde:
  Descente: 2e (2007)
  Super-G: 1re (2009), 2e (2007)

  Coupe du monde:
  Classement général: 1re (2008), 5e (2006)
  Descente: 1re (2008), 2e (2006)
  Super-G: 3e (2005)
  Super-combiné: 2e (2008)

18 victoires (au 01/02/2009), dont 11 descentes, 2 slaloms, 3 super-G et 2
super-combiné

L'Américaine Lindsey Vonn a empoché mardi à Val d'Isère sa première médaille d'or en Championnats du monde de ski alpin, en s'imposant dans le super-G devant la Française Marie Marchand-Arvier, qui a pris l'argent, et l'Autrichienne Andrea Fischbacher, en bronze.

S'élançant avec le dossard N.2, la Française de 23 ans avait signé un temps de référence qui a résisté à toutes les favorites jusqu'au passage de Vonn, la meilleure skieuse de la saison passée.

La flamboyante Américaine, déjà médaillée d'argent il y a deux ans à Are en Suède, a su dompter le mieux le haut du parcours, avec ses courbes en dévers, qui en ont chahuté plusieurs. "Gagner la première course ici, c'est incroyable", a déclaré l'Américaine, tout sourire.

Marchand-Arvier, dont la meilleure performance en super-G était jusqu'alors une 9e place dimanche en Coupe du monde à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), a su lâcher ses skis pour profiter de l'avantage du terrain qu'offraient ses premiers Championnats du monde à la maison pour les Françaises depuis plus de quarante ans , la française aura su également profiter d’une visibilité bien meilleure que les grandes favorites qui se sont élancées 30min plus tard dans des conditions plus difficiles.

"C'est une journée magique pour moi aujourd'hui", a déclaré Marie Marchand-Arvier, aux télévisions. "J'avais une boule d'énergie ce matin en me levant, cela pouvait basculer dans l'excellence comme dans le mauvais", a ajouté la Haute-Savoyarde émue.

A suivre

DECLARATIONS :

Lindsey Vonn (USA, 1re): "C'est incroyable de commencer par l'or. C'était vraiment dur, il faisait de plus en plus noir. La piste était très bosselée, je savais que pour le podium il fallait être parfaite. Je me suis bien concentrée. Après avoir gagné les deux courses à Garmisch-Partenkirchen le week-end dernier, je voulais rester sur cette lancée. Au sommet de la piste, il y avait une partie très bosselée où les filles sortaient, alors j'ai décidé de changer ma ligne par rapport à l'inspection. Pour tout le reste, j'ai skié là où j'ai voulu. Maintenant, j'aimerais évidemment en gagner une autre (de médaille)".

Marie Marchand-Arvier (FRA, 2e): "C'est quelque chose de magique. Je connaissais la piste et évidemment ça a joué. Mais il a fallu aussi que je saisisse ma chance. Ce matin, en sortant de ma chambre, je voulais pleurer mais je voulais que ce soit de joie. C'est super pour l'équipe, c'est un bon début. En arrivant en bas avec le dossard 2, j'avais de bonnes sensations. Je savais aussi que je devais attendre et puis en voyant toutes les autres, j'ai commencé à y croire. Les moments d'attente sont des moments magiques".

Ingrid Jacquemod (FRA, 19e après le passage de 44 concurrentes) au micro de France 3: "C'était motivant mais je suis vraiment passée à côté. Cette piste je la connais (elle est originaire de Val d'Isère, ndlr), c'est clair que je n'ai pas d'excuse mais aujourd'hui je n'ai pas su l'apprivoiser. Ce n'est pas parce qu'on la skie mille fois avant qu'on sait forcément bien faire le jour-J. Aujourd'hui, j'ai pas fait mon job. J'aurais pu lâcher un petit peu. Quand on est au départ, c'est pas comme une course qu'on a l'habitude de faire, c'est vraiment très fort. Je pensais vraiment que le public ça pouvait me porter mais aujourd'hui ça m'a crispée et voilà. Je suis super déçu. (A propos de Marie Marchand-Arvier, médaille d'argent de la course) Marie, c'est une petite bombe ! Elle a réussi à faire des podiums très jeune en vitesse. C'est une fille hyper déterminée. Elle fait du bien au groupe. Aujourd'hui, c'est elle qui rapporte la première médaille, bravo."

Yves Dimier (DTA de l'équipe de France): "C'est le scénario idéal, rêvé, espéré et attendu, même si on ne le disait pas trop fort. Marie (Marchand-Arvier, 2e) a saisi sa chance. C'est un bel élan pour les autres. Ca lève les doutes, même s'il faut rester réaliste. Ca va enlever de la pression aux slalomeurs, à Ingrid et dès demain (mercredi) aux garçons (du super-G). La piste est très difficile. Je dirais bien sûr que la (connaissance de la) piste a joué (en sa faveur)."

Laurent Chrétien (FRA/entraîneur du groupe vitesse dames): "Ca fait pleurer (la 2e place de Marie Marchand-Arvier). C'est énorme. Je pense aussi à toutes les autres filles de l'équipe. Vonn (l'Américaine, 1re) est au-dessus. (Marie) profite de l'avantage de la piste. Elle a montré beaucoup de détermination. Elle peut aussi faire une différence technique sur 3 courbes. Elle a bien skié sur le haut, sans jamais sortir de la ligne. Elle a simplement manqué d'agressivité sur une courbe. On leur disait qu'ils pouvaient faire quelque chose. Maintenant, on se retrouve gros outsiders sur la descente."

  Aurélie Revillet (FRA/24e): "C'est fantastique (la 2e place de Marchand-Arvier). J'en ai des larmes d'émotion (en pleurs). Quand je pars, je sais qu'elle est sur le podium. On connaît la piste, on voit comment ça marche, ça donne envie aux autres."

 Marion Rolland (FRA/16e): "Une Française sur le podium, cela donne envie aux autres. Aux garçons et aux filles."

 

Nicolas Sarkozy s'est réjoui de la médaille d'argent remportée par la Française Marie Marchand-Arvier dans le super-G des championnats du monde de ski alpin, mardi à Val d'Isère (Savoie), estimant qu'elle constituait un "magnifique encouragement" pour l'équipe de France.

 "Le président de la République a appris avec joie la médaille d'argent obtenue aujourd'hui par Marie Marchand-Arvier", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

 "Cette médaille obtenue le premier jour des épreuves constitue un magnifique encouragement pour toute l'équipe de France engagée dans la compétition", a ajouté la présidence de la République.

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 21/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
 23/11/2018Combiné nordique : Coupe du monde RukaCombiné nordique
 24/11/2018Ski de fond : Coupe du monde RukaSki de fond
 24/11/2018Biathlon : Courses Internationales SjusjoenBiathlon
 24/11/2018Ski alpin : Coupe du monde KillingtonSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Beaver CreekSki alpin
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur