Annonceur
Annonceur

A la Une

Bjoergen

Sensationnelle Marit Bjoergen

La norvégienne remporte son second titre olympique au terme d'une magnifique poursuite. Bjoergen s'impose avec une dizaine de secondes d'avance sur le trio Haag, Kowalczyk, Steira départagé après visionnage de la photo-finish.

Jeux Olympiques Vancouver 2010

Ski de Fond / 15km poursuite dames

Médaille d’or :                      Marit BJOERGEN  (Norvège)

Médaille d’argent :               Anna Haag  (Suède)

Médaille de bronze :               Justyna Kowalczyk  (Pologne)

 

Une course géniale !

On s’est franchement régalé ce soir en regardant cette passionnante poursuite féminine qui aura tenu toutes ses promesses avec un scénario parfait pour le suspens.

Comme on le pressentait c’est  Justyna Kowalczyk qui a pris les devants dès le début de course en classique. La polonaise a d’emblée mis la pression en imprimant un rythme rapide qui a fait explosé le peloton.

Kowalczyk sera ensuite relayé périodiquement par une Bjoergen déjà impressionnante et par la finlandaise Saarinen toujours au top en classique. Un groupe d’une quinzaine de fondeuses s’est détaché au ¼ de la course avec au sein de celui-ci une Aurore Cuinet excellente sur ce début de course.

On assiste alors à deux coups de théatre avec les abandons successifs de Skofterud et surtout de Kristina Smigun, probablement à cause d’une chute.

Devant on ne se préoccupe pas de tout cela avec Kowalcyk, Bjoergen et Saarinen qui poursuivent le travail de sape. Au passage à la mi-course, elles ne sont plus que sept à rêver de podium avec Steira, Johaug, Longa et Haag qui sont parvenus à tenir les skis du trio de tête.

Ce ne sera malheureusement pas le cas pour Follis et Charlotte Kalla qui passent au changement de skis avec un retard de 30sec. C’est trop pour  espérer un podium.

 

On attaque maintenant la seconde partie de course en skating avec une Marit Bjoergen qui prend à son tour les choses en main. On sent la norvégienne « facile » dans les côtes pendant que derrière Saarinen et Longa décrochent rapidemment.

Elles ne sont plus que cinq devant avec une Therese Johaug qui souffre énormément. La jolie norvégienne parviendra à s’accrocher encore quelques minutes avant de lâcher prise à son tour.

Kristin Steira et son tout petit gabarit se disent qu’il est temps de passer à l’attaque car au sprint ils seront trop handicapés par leur manque de puissance.  L’aérienne Steira, avec ses toutes petites cuisses, passe à l’attaque suivis par la puissante Bjoergen. Le contraste entre les deux gabarits et les deux styles est impressionnant mais l’efficacité est presque la même.

Steira poursuit son effort mais elle ne pourra pas faire de différence. Quelques secondes plus tard c’est Bjoergen qui porte une accéleration. La championne olympique de sprint prend un mêtre, puis deux, puis cinq avant de s’envoler vers une seconde médaille d’or.

Il reste alors 2km à parcourir mais personne ne la reverra. Marit Bjoergen contrôle sa fin de course et passera la ligne les bras levés avec un sourire fantastique qui en dit long. Là voilà double médaillée d’or.

Derrière la lutte pour le podium est magnifique avec Kowalczyk, Steira et Haag qui attaquent tour à tour sur la piste. Le nombreux public est en délire et le trio arrive ensemble dans le stade.

La suédoise porte une ultime attaque et prend quelques mêtres d’avance sur ses rivales, elle sera médaille d’argent . Kowalcyk et Steira ne parviennent pas à se départager et luttent au coude à coude jusqu’au passage de la ligne.

C’est la photo-finish qui attribuera la bronze à la polonaise alors que Steira ne méritait pas cette cruelle 4e place. Nous sommes malheureux ce soir pour la norvégienne qui compte déjà tellement de place d’honneur.

Derrière Saarinen termine 5e à déjà 42sec, Longa termine 7e à 1min04 devant Kalla et Follis qui arrivent avec 1min20 de retard sur la reine Bjoergen.

Karine Phillipot se classe 19e à 2min23, Aurore Cuinet malgré son départ du tonnerre termine 32e à 2min53. Les haut-savoyardes finissent bien loin avec Cécile Storti 45e à 4min26 et Emilie Vina 49e à 4min46. Notre équipe féminine peine vraiment à décoller.

Le classement complet ICI

Photos : copyright Nordic Focus

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 21/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 23/11/2018Saut à ski : Coupe du monde RukaSaut à ski
 23/11/2018Combiné nordique : Coupe du monde RukaCombiné nordique
 24/11/2018Ski de fond : Coupe du monde RukaSki de fond
 24/11/2018Biathlon : Courses Internationales SjusjoenBiathlon
 24/11/2018Ski alpin : Coupe du monde KillingtonSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Lake LouiseSki alpin
 27/11/2018Ski alpin : Coupe du monde Beaver CreekSki alpin
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur