Annonceur
Annonceur

Biathlon

25.03.2018, Tyumen, Russia (RUS):Kaisa Makarainen (FIN) - IBU world cup biathlon, cups, Tyumen (RUS). www.nordicfocus.com. © Tumashov/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Kaisa Makarainen tire sa révérence

Après Martin Fourcade, c'est une autre star de la discipline qui part en retraite. L'immense Kaisa Makarainen, triple vainqueur du général de la coupe du monde, s'en va après plus de quinze ans sur le circuit mondial...

...

...

Des débuts discrets

Kaisa Makarainen, née le 11 janvier 1983, a fait ses débuts en coupe du monde à 22 ans, le mars 2005 lors du sprint d'Holchfilzen remporté par la légendaire Uschi Disl.

Bailly, Baverel, qui terminent ce jour là dans le Top 10, assistent elles aussi à sa première. 

La Finlandaise obtient son premier Top 30 la saison suivante, toujours sur le sprint d'Hochfilzen, gagnée par une autre membre de la grande équipe Allemande, Kati Wilhelm.

Elle devra encore patienter un bon moment avant de rentrer pour la première fois parmi les 10 meilleures.

Ce sera chose faite en mars 2007 avec une 7e place sur le mass-start de Pokljuka. Ce jour là l'Ukrainienne Khvostenko s'imposait de manière innatendue.

Kaisa Makarainen, qui progresse à son rythme, va décrocher son premier podium le 15 décembre 2007 sur le sprint Pokljuka.

Classée 2e, elle entoure Sandrine Bailly, victorieuse, et la jeune terreur Magdalena Neuner.

...

...

Premier globe en 2011

Après son podium de Pokljuka, la Finlandaise réussit la même performance en janvier 2008 à Ruhpolding, puis deux fois à Antholz en janvier 2009.

Toujours pas de succès à l'horizon et une année 2010 qui ne se passe très bien. Très remontée après cet hiver décevant, Kaisa Makarainen repart au boulot.

Le déclic arrivera dès la première étape de l'hiver suivant. Elle s'offre le doublé, ses deux premiers succès en coupe du monde, à l'occasion de l'étape d'Östersund.

Très rapide sur le sprint, elle va doubler la mise le lendemain en s'offrant la poursuite, Goessner et Ekholm complétaient le podium.

Avec une confiance qui grimpe chaque semaine, Makarainen se montrera ensuite la plus forte et la plus régulière de l'hiver avant de remporter son premier globe de cristal devant Andrea Henkel et Helena Ekholm.

...

Rebelote en 2014 

Désormais installée parmi les toutes meilleures spécialistes du monde, la Finlandaise termine 4e du général en 2012 et 5e en 2013.

L'hiver suivant, Makarainen commence sa saison de manière décevante. Elle passe à côté des deux premières étapes avant de se reprendre au Grand Bornand, puis en brillant lors du mois de janvier.

Comme tout le monde, elle vise les JO de Sotchi mais reviendra bredouille. Vexée et revancharde, elle va alors signer une série incroyable en gagnant quatre courses sur cinq.

Une fois à Pokljuka, avec une 2e place, puis trois fois de suite chez elle à Kontiolahti.

Ce sera suffisant pour venir chercher son 2e globe, malgré des résultats moyens à Oslo, avec 4 points d'avance sur locale Tora Berger.

...

Le triplé en 2018

Devenue une star de la discipline, Kaisa Makarainen termine 2e du général en 2015 derrière Darya Domracheva. 4e en 2016, battue par Koukalova, Dorin-Habert et Wierer, puis 3e en 2017 derrière Dahlmeier et Koukalova.

Malgré la trentaine largement dépassée, la Finlandaise ne lâche rien et continue de briller sur toutes les étapes du circuit mondial.

Lors de l'hiver 2018, on la retrouve une seconde fois avec l'objectif olympique en tête mais, comme à Sotchi, elle reviendra sans aucune médaille de PyeongChang, ce sera le grand regret de sa carrière.

Un peu plus tard, comme en 2014, elle se console comme il se doit en décrochant son 3e et dernier globe en carrière, après une victoire sur la poursuite de Tyumen.

Elle s'impose avec seulement trois points d'avance sur Kuzmina, lors d'un final à couper le souffle. (suite sous la photo)

...

Podium060311cm152.jpg

...

Un seul titre mondial

La star Finlandaise aura surtout marqué l'histoire de son sport sur la durée, sur la régularité et ses résultats sur une saison. 

Elle aura eu beaucoup plus de mal sur les courses d'un jour avec, on l'a dit, aucune médaille olympique, et "seulement" cinq médailles mondiales.

Trop seule dans son pays, la Finlandaise ne pourra jamais compter sur un relais pour faire grandir son palmarès.

Kaisa Makarainen, vaincra le signe indien, en devenant championne du monde de poursuite en mars 2011 à Khanty Mansyisk devant Neuner et Ekholm. 

En coupe du monde son palmarès sera tout autre avec 27 succès, 85 podiums, trois gros globes et cinq petits.

Largement suffisant pour la faire rentrer parmi les très grandes dames de sa discipline.

...

Photos : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur