Annonceur
Annonceur

Ski alpin

Peter Fill

Ski alpin - Ciao Petter Fill

Après avoir passé une vingtaine d'années sur le circuit mondial, l'immense skieur Italien, double vainqueur du petit globe de descente, s'est retiré en février dernier. "Mon corps a dit stop" avouait-il...

...

Une longue carrière

Petter Fill, 37 ans, aura marqué lui aussi l'histoire du ski alpin, en devenant, après de longues années d'apprentissage le meilleur descendeur de la planète en 2016 et 2017.

L'Italien a débuté sa carrière en 2002, une autre époque, en prenant la 12e place du super-G d'Altenmarkt gagné par une autre légende de la discipline, le Suisse Didier Cuche.

Après ce début fracassant au plus haut niveau, Fill va définitivement intégrer le circuit mondial.

Il va ensuite empiler les places d'honneur tout en découvrant progressivement les pistes. En 2006, c'est le déclic, Fill obtient ses premiers podiums en super-G, descente et combiné.

Deux ans plus tard, il enlève la descente de Lake Louise, premier succès en carrière.

Ensuite il connait un immense coup d'arrêt en se blessant gravement aux adducteurs en août 2009, à Ushuaia. Il va devoir souffrir, espérer et travailler durant près de quatre ans avant de revenir.

Courageux, devenu un autre homme, Petter Fill revient sur le devant de la scène en 2013 à Beaver Creek avec deux podiums à la clé.

Il va connaître ensuite la meilleure période de sa vie sportive entre 2015 et 2017 avec une série incroyable de podiums, une victoire sur la mythique piste de Kitzbuhel et surtout deux globes de cristal.

Une consécration pour ce géant du ski qui décrocha également la médaille d'argent en descente lors des mondiaux 2009 de Val d'Isère.

...

...

"Mon corps a dit stop"

Peter Fill rêvait d'une fin de carrière chez lui, à Cortina, pour les mondiaux 2021, mais il n'avait plus les forces pour le faire. Usé physiquement par tellement d'années et de travail, il s'est finalement retiré le 1er février 2020.

"Je voulais faire les finales cet hiver, je voulais continuer jusqu'au rendez-vous de Cortina mais mon corps a dit stop" avouait-il en conférence de presse.

Pas épargné par les blessures, adducteurs et nombreux soucis de dos en fin de carrière, l'Italien n'a jamais renoncé.

"Je me suis toujours battu, jusqu'à la fin, en essayant de donner l'exemple à mes jeunes coéquipiers." conclu ce skieur attachant et sympathique.

Aujourd'hui Peter Fill n'est plus là mais l'Italie possède déjà son successeur avec un certain Dominik Paris, devenu lui aussi un des meilleurs descendeurs du monde...

...

Photo : privée

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur