Annonceur
Annonceur

A la Une

Lois Habert veut effacer la saison dernière

Après avoir fait beaucoup de sacrifices durant l'été ou il s'est le plus souvent entrainé seul, le biathlète de Villard de Lans jouera sa place en coupe du monde dans un mois face à Jean-Guillaume Beatrix et Alexis Boeuf, mais attention car le moins rapide des trois restera en IBU Cup.

En terminant seulement 87e du classement général de la coupe du monde, Lois Habert n’a pas répondu aux espoirs placés en lui. Il était le premier déçu après sa saison 2009 ou son meilleur résultat était une 27e place lors du 20km d’Hochfilzen.

Depuis il a digéré sa déception et trouvé beaucoup de motivation pour briller à nouveau à l’échelon mondial. Et tout cela n’est pas évident lorsque l’on doit se débrouiller presque seul durant plusieurs mois.

Après les championnats de France , il aborde maintenant la dernière ligne droite en se rendant à nouveau à Arçon pour un stage avec le groupe B, la suite il nous la raconte lui-même :

 

« Ensuite ce sera un stage en Norvège au mois de novembre qui se terminera par les sélections finales pour les premières coupes du monde.

Depuis le Summer Tour, j’ai beaucoup travaillé en intensité, tant physiquement qu’au tir. Le but étant de s’adapter derrière la carabine au rythme cardiaque élevé, et de perfectionner ma vitesse sur les skis en fin de course, quand les jambes commencent à être dures. Les courses de ski roues étant réalisée sur la même piste que le Summer Tour, il sera possible de comparer les temps et ainsi de voir les éventuels progrès. »

 

Lois , on imagine que tu dois être pleinement satisfait de tes performances au championnat de France avec une 6e et une 4e places ?

« Non pas vraiment, même si je sors d’une saison très décevante, je ne vais pas me satisfaire de ces résultats. J’ai passé l’été à m’entraîner le plus souvent seul, et je n’ai pas fait ces sacrifices pour ne pas espérer mieux qu’une 4ème et une 6ème place. »

Grâce à ces résultats, tu auras l’occasion de jouer une sélection en coupe du monde. Comment et quand cela va-t-il se passer ?

« Les sélections se feront sur les skis en Norvège autour du 15 novembre à l’occasion des sélections norvégiennes. »

Quant tu te retrouves en concurrence avec deux coéquipiers pour seulement deux places en coupe du monde, comment est l’ambiance entre vous ?

« Elle est claire, il n’y a pas d’animosités, mais chacun veut sa place. »

Une non qualification pour les épreuves de coupe du monde de décembre serait elle un gros handicap en vue d’une participation aux JO ?

« Oui, car dans le cas où les athlètes de la coupe du monde réalisent des performances correctes, il sera impossible de remonter sur le circuit coupe du monde et de marquer des points. »

Est-ce que tu as travaillé différemment par rapport à l’été dernier ?  As-tu mis l’accent sur quelque chose de particulier ?

« J’ai beaucoup travaillé en salle de musculation, j’ai augmenté considérablement mes heures d’entraînement et j’ai travaillé le tir en situation difficile. »

Quels sont dans le détail tes objectifs pour l’hiver à venir ?

« Courir à mon meilleur niveau pour me faire plaisir et effacer l’année passée. »

Merci beaucoup Lois et bonne continuation !

Photo : copyright Nordic Focus

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 19/02/2020Biathlon : Mondiaux AntholzBiathlon
 20/02/2020SkiTour 2020 - Etape 4 - Storlien MerakerSki de fond
 22/02/2020SkiTour 2020 - Etape 5 - TrondheimSki de fond
 23/02/2020SkiTour 2020 - Etape 6 - TrondheimSki de fond
 29/02/2020Ski de fond - Coupe du monde - LahtiSki de fond
 04/03/2020Ski de fond - Coupe du monde - DrammenSki de fond
 05/03/2020Biathlon : Coupe du monde Nove MestoBiathlon
 07/03/2020Ski de fond - Coupe du monde - OsloSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur