...

Un casque pour votre sécurité

L’usage du casque de ski a longtemps été réservé aux freeriders. Ainsi, de nombreux skieurs et snowboardeurs négligent encore cet élément de protection indispensable en cas de mauvaise chute.

L’utilité du casque de ski concerne d’ailleurs aussi bien les enfants que les adultes, quel que soit leur niveau.

À l’instar du masque, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la large gamme de casque de ski proposés sur le marché. Quelle taille ? Quelle coque ? Avec ou sans visière ? Quelle ventilation et quelles technologies ?

Suivez le guide pour choisir un casque de ski parfaitement adapté à votre pratique.

...

Bien choisir la taille du casque de ski

Pour que votre casque de ski ou de snowboard reste parfaitement stable tout en demeurant confortable, il est important de bien choisir sa taille. Un casque trop grand ou trop petit risque en effet de vous gêner et sa protection sera également bien moins optimale.

Les tailles des casques de ski vont du S au X-L :

- Small : 52 à 55,5 cm.

- Médium : 55,5 à 59cm.

- Large : 59 à 62,5 cm.

- X-large : 62,5 à 67cm.

Rossignol, Cairn, Scott, Poc, Oakley ou encore Smith n’ont pas tous les mêmes critères en matière de tailles. Reportez-vous donc toujours à la grille de tailles de chaque marque avant de choisir votre casque.

Pour savoir quelle taille choisir, utilisez un mètre ruban et faites le tour de votre tête de manière horizontale en partant de vos sourcils. Si vous n’avez pas de mètre ruban, il suffit de prendre une ficelle et de reporter les dimensions sur une règle.

Pour être certain de choisir la bonne taille, n’hésitez pas à vous rendre en magasin afin d’essayer plusieurs modèles de casques de ski. Un casque bien ajusté ne doit pas être trop serré et ne doit pas bouger lorsque vous secouez la tête.

Pensez également à pencher la tête en avant pour vérifier que le casque ne tombe pas sur vos yeux. Face à un miroir, l’avant du casque doit être placé au centre du front et être parallèle aux sourcils.

Si après quelques minutes d’essayage vous ressentez une compression au niveau des tempes ou à l’avant et l’arrière de la tête, c’est que le casque que vous avez choisi est trop serré.

Vérifiez aussi le poids de votre casque. La plupart des modèles que vous trouverez dans le commerce pèsent entre 400 et 700 grammes. Un casque trop lourd pour votre morphologie risque en effet de vous fatiguer rapidement, surtout si vous prévoyez une journée intense de ride.

...

Quels sont les critères de sélection à prendre en compte pour choisir un casque de ski ou de snowboard ?

Il existe plusieurs critères d’importance auxquels prêter attention pour vous guider dans le choix de votre casque de ski.

Le système d’aération

À l’instar du masque, le casque de ski doit évacuer correctement la condensation due au froid et à la transpiration. Votre sélection devra donc prendre en compte le système de ventilation du casque.

La plupart des modèles sont dotés d’évents d’aération faciles à ajuster pour conserver une température confortable tout au long de la journée. En fonction des marques et des gammes de prix, vous trouverez des systèmes d’évents plus ou moins perfectionnés.

Anon propose par exemple un casque doté de 12 évents réglables à partir d’une manette. Atomic commercialise cependant des casques dotés de 4 aérations.

À vous de choisir le système d’évent le plus adapté à votre pratique : si vous souhaitez skier en plein hiver sur des glaciers, optez pour une aération que vous pourrez fermer totalement en un seul mouvement.

 

Le système de réglage

Veillez également à bien choisir le système de réglage de votre casque de ski. On distingue trois systèmes différents : la molette de réglage, le custom Air et l’ajustement automatique.

La molette de réglage est le système le plus courant, certains modèles permettent simplement d’ajuster le casque à l’arrière tandis que d’autres offrent la possibilité de régler le casque à 360°.

Le système custom Air se trouve est exclusivement édité par Salomon : il s’agit d’une pompe manuelle qui permet de gonfler un coussin d’air situé à l’arrière du crâne.

D’autres modèles de casques sont auto-ajustants : grâce à un système d’élastiques, le casque s’ajuste à la tête du skieur en fonction de ses mouvements.

 

Avec ou sans visière ?

Certains casques de ski sont également dotés d’une visière intégrée, il s’agit donc de modèles tout-en-un qui évitent l’achat d’un casque et d’un masque. Grâce à ce système, vous n’aurez pas à chercher un masque parfaitement ajusté à votre casque.

Les casques à visière offrent également un champ de vision très large. Vous trouverez des modèles dotés de visières photochromiques, mais aussi des modèles comprenant deux visières adaptées au mauvais et au beau temps.

 

Les critères bonus

Les snowboardeurs ou freeriders qui aiment profiter de leur musique tout au long de leur session apprécient particulièrement les casques dotés d’un système audio intégré.

La Baseline Audio System vous permettra ainsi de brancher directement votre téléphone ou votre MP3 pour diffuser le son directement dans les oreillettes du casque de ski.

Lorsque vous prévoyez de rider pendant des journées entières, l’hygiène du casque a également son importance. Vous trouverez donc des modèles de casques de ski dotés d’une doublure interne que vous pourrez facilement retirer et passer en machine.

...

Quels sont les normes des casques de ski ?

Pour que votre casque vous protège de manière optimale, il est important de choisir un modèle qui répond aux normes européennes en vigueur.

Au moment de faire votre achat, vérifiez donc que le casque porte l’indication CE-EN 1077 : il s’agit de la norme de fabrication spécifique aux casques de ski et de snowboard.

Si vous pratiquez la compétition, le casque devra obligatoirement être homologué FIS et avoir la certification ASTM 2040.