Annonceur
Annonceur

A la Une

30.12.2018, Toblach, Italy (ITA):Laura Chamiot Maitral (FRA) - FIS world cup cross-country, tour de ski, 10km women, Toblach (ITA). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

*Ça farte* avec Laura Chamiot Maitral

Nous poursuivons notre série d'interviews avec la jeune et prometteuse fondeuse des Saisies. Agée de 21 ans, elle représente l'avenir de l'équipe de France et espère s'installer progressivement sur le circuit coupe du monde...

 

En progression constante

Laura Chamiot Maitral, fondeuse des Saisies, s'est révélée en 2016 en obtenant une médaille aux Jeux Olympiques Jeunes. Depuis elle continue de franchir avec succès toutes les marches vers le très haut niveau.

Elle compte, à 21 ans, dix départs en coupe du monde et déjà une place dans le Top 30. Cet hiver devrait lui permettre de poursuivre son apprentissage tout en se rapprochant des meilleures spécialistes.

...

Salut Laura, comment vas-tu et surtout comment s’est passée ta préparation jusqu’à maintenant ?

"Je vais très bien, tout se passe très bien j’ai passé un bon été, on a fait des bons entrainements avec beaucoup de volume par rapport à l’année dernière lorsque j’étais blessée.

J’en ai donc un peu bavé début septembre pour récupérer alors j’ai fait une semaine de coupure qui m’a fait beaucoup de bien et après ça c’est reparti. On a fait 2 stages à Oberhof qui se sont bien passés malgré mon petit coup de fatigue début septembre."

 

Durant l’été on t’a vue très en forme avec notamment 1 titre de vice championne de France de ski roue à Picherande, est-ce que tu es satisfaite de ton été ?

"Je suis satisfaite tout d’abord parce que je ne me suis pas blessée cet été contrairement à l’année dernière. 

J’ai fait toutes les séances correctement, j’ai pu recommencer la course à pied cette année, ça a été un réel plaisir de pouvoir faire toutes les séances prévues et de conclure cet été par cette 2e place.  C’est de bonne augure pour la suite !"

 

Avec les filles de l’équipe de France vous êtes allées 2 fois dans le tunnel à Oberhof et j’ai vu que tu as même pu chausser les skis chez toi, aux Saisies. Comment se passe le retour sur la neige ?

"Les stages à Oberhof se sont bien passés, surtout le premier. J'ai trouvé la deuxième fois plus longue, c’est un peu plus dur mentalement de retourner sur une boucle qui est quand même assez courte.

Mais ça reste plaisant, on est quand même privilégiés de pouvoir skier tôt dans l’automne dans ce tunnel. En plus j’ai rechaussé les skis ce matin chez moi c’est vraiment cool ! Il y a 20-25cm de neige, c’est assez pour pouvoir faire une séance tranquille chez moi !"

(suite sous la photo)

...

Chamiot Maitral170219vt030.jpg

...

 Quelles sont les étapes qu’il te reste avant le début de la saison ?

"On termine notre stage à Davos, qui a duré dix jours. On a fait pas mal d'intensité entre nous, après on va repartir pour faire des courses FIS qui serviront de sélections pour les premières coupes du monde. 

Ce ne sera pas à Ruka, car il n’y aura aucune française qui ne sera alignée au départ, mais plutôt pour Lillehammer et Davos."

 

Justement, où et quand est-ce que tu vas commencer ta saison ?

"Je vais la commencer sur ces courses FIS entre le 29 novembre et 1er décembre, là où il y aura de la neige (Italie ou Suisse)"

 

Pour ce qui est du groupe équipe de France dans lequel tu évolues, on peut remarquer que, au contraire des garçons (avec Maurice, Jean-Marc…)  vous êtes un groupe très jeune. Tu vois ça plutôt comme un frein ou comme une force ?

"C’est vrai qu’on est une équipe assez jeune, les plus vieilles c’est Delphine (Claudel) et Coralie (Bentz). Je trouve que c’est bien, on s’entend toutes bien donc on se tire vers le haut.

Le groupe à pris de l’assurance par rapport aux années précédentes, on sait qu’on est à un bon niveau, on l’a prouvé sur le circuit OPA. En plus Delphine a montré l’année dernière que c’est possible de faire de belles places aussi en coupe du monde.

Alors oui on est une équipe jeune mais on se tire toutes vers le haut et je pense que les résultats vont venir au fur et à mesure.

C’est vrai que ce serait pas mal qu’il y ait des plus vieilles au niveau de l’expérience pour nous tirer encore plus mais ça fait des années que nous sommes habituées à travailler comme ça donc pour moi ca n’est pas du tout un frein, au contraire."

 

Est-ce que ça va changer quelque chose pour toi qu’il n’y ait pas Anouk cet hiver ?

"L’année dernière elle n’a jamais été là pendant la préparation, elle n’était avec nous que sur les compétitions et donc que sur la coupe du monde alors que moi j’ai fait des allers retours entre OPA et coupe du monde.

Je la voyais de temps en temps mais je n’ai pas été avec elle en continu pendant l’hiver.

C'est vrai que maintenant il n’y a plus personne à part nous, donc on va voir comment ça se passe mais je n’ai aucun doute, l’année dernière Delphine a été  super impressionnante pendant tout l’hiver donc je ne vois pas pourquoi ça ne continuerait pas dans ce sens là."

(suite sous la photo)

...

Chamiot Maitral16032019fm12925 .JPG

...

Tu es rentrée chez les seniors en 2019 et on a l’impression que tu as tout de suite trouvé ta place : championne de France longue distance à domicile, une victoire sur le circuit OPA, une fois dans les points en coupe du monde et une sélection pour les mondiaux.

Sans oublier une participation aux championnat du monde U23. C'est beaucoup ?

"C’est vrai que l’année dernière je ne pensais pas du tout monter aux mondiaux à Seefeld mais, la coupe du monde c’était un objectif de pouvoir y participer, et de pouvoir en faire plusieurs dans la saison.

L’OPA (Coupe des Alpes) était mon circuit de référence, et pour ce qui est de l’enchaînement, on a bien géré tout ça avec les coachs, on ne l’a pas pris à la légère, on a sélectionné les épreuves à faire pour pouvoir percer et ensuite aller en coupe du monde."

 

Comment est-ce que tu fais pour gérer la fatigue des déplacements et l’enchainement des courses ?

"Ensuite pour gérer la fatigue je pense que c’est quelque chose de personnel donc je ne sais pas si je suis chanceuse (rire) !  Je n’ai pas ressenti de gros coup de barre pendant la saison. "

Après les courses bien sûr j’étais fatiguée, mais sans plus, je ne l'ai pas ressenti sur et après mes déplacements ou à l’enchainement des compétitions. Au contraire j’étais bien en forme jusqu'à la fin de saison."

 

Après un hiver comme celui de l’an passé quels sont tes objectifs ? Sur quel circuit est-ce que tu vas évoluer cet hiver ?

"J’aimerais bien évoluer sur la coupe du monde. L'année dernière j’y suis montée plusieurs fois mais j’aimerais aujourd'hui évoluer plus régulièrement au meilleur niveau et pouvoir faire (peut-être pas tout l’hiver mais) certaines courses importantes.

Je pense qu’encore cette année l’OPA va rester mon circuit de référence donc c’est là qu’il faudra performer.

Je me suis rendue compte de la petite marche qu’il y a à passer entre ces deux circuits donc je pense que parfois c’est intéressant de redescendre en OPA pour refaire le plein de confiance et ensuite être gonflée à bloc pour les coupes du monde !"

 

Est-ce qu’on va te voir sur le Tour de Ski ?

"C’est un de mes beaux objectifs de l’hiver donc j’ai envie de vous dire : me voir pourquoi pas et y’a plus qu’à !"

 

Et pour conclure, est-ce que tu as une petite anecdote de l’été à nous raconter ?

"Je ne sais pas si c’est une anecdote, mais je faisais un petit footing chez moi, il faisait beau, il n’y avait pas de brouillard, je courais en montée et soudainement une souche d’arbre apparait devant moi et j’ai fait un petit plongeon dans les racines...

...Et je n’ai même pas trouvé de champignons…"

...

Photos : Nordic Focus

...

 

 


Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 09/12/2019BIATHLONBiathlon
 13/12/2019Biathlon : Coupe du monde HochfilzenBiathlon
 14/12/2019Ski de fond - Coupe du Monde - DavosSki de fond
 19/12/2019Biathlon : Coupe du monde Grand BornandBiathlon
 21/12/2019Ski de fond - Coupe du Monde - PlanicaSki de fond
 28/12/2019Tour de Ski - Etape 1 - LenzerheideSki de fond
 29/12/2019Tour de Ski - Etape 2 - LenzerheideSki de fond
 31/12/2019Tour de Ski - Etape 3 - ToblachSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur