Annonceur
Annonceur

Ski de fond

23.02.2020, Trondheim, Norway (NOR):Hans Christer Holund (NOR) - FIS world cup cross-country, pursuit men, Trondheim (NOR). www.nordicfocus.com. © Thibaut/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Hans Christer Holund : "Être le plus fort sur la longueur"

Le fondeur Norvégien, sacré champion du monde du 50km en 2019 à Seefeld, est toujours très à l'aise sur les longues distances, et ce n'est pas un hasard...

...

Une course référence

Hans Christer Holund, 31 ans, arrivé sur le tard en équipe nationale Norvégienne, a ébloui le monde entier lors de son succès en solitaire acquis sur le 50km de Seefeld.

Son attaque à 30km lui permet de s'échapper pendant que Bolshunov, esseulé face à la meute Scandinave, perdait toute son énergie dans la bataille.

A l'arrivée il décrochait la médaille d'or, sa première, avec 30sec d'avance sur le Russe et déjà 1min sur son coéquipier Roethe.

"Je ne suis pas le plus rapide au sprint alors si je veux gagner un 50km, je dois être celui qui sera le moins fatigué à 10km ou 20km de la fin" avoue t'il à Langrenn.com.

Holund, plein d'expérience, connait parfaitement ses forces et ses faiblesses et, logiquement, il veut s'appuyer sur ses atouts pour faire grossir son palmarès.

En 2021 à Oberstdorf, il espère réussir encore un gros coup sur le 50km classique des mondiaux, ou il sera qualifié d'office.

...

Une expérience très utile

"Depuis le temps que je pratique le ski de fond en compétition, je me connais parfaitement et j'organise moi même ma préparation" poursuit-il.

"Je sais comment s'entraînent Sundby, Roethe et Toenseth et je m'en sers pour adapter mes séances et tenter des nouvelles choses, c'est un autre avantage. 

De toute façon je privilégie les séances spécifiques pour être le plus fort sur la longueur."

Comme Johaug ou Toenseth, il adore la course à pied et trouve de nombreux points communs entre les deux disciplines.

"De plus en plus de fondeurs courent sur des distances de 30km ou 40km, ou sur marathons, c'est aussi quelque chose que je fais avec plaisir. Cela fait partie de ma préparation pour briller sur 50km."

Hans Christer Holund, qui avoue s'entrainer environ 1000 heures par années, pratique le plus souvent des séances de trois heures maximum, "pas plus pour éviter les blessures".

Toujours à l'écoute de son corps il s'oblige également à ne pas dépasser deux séances difficiles chaque semaine de l'année, "en hiver les courses jouent ce rôle." indique le Norvégien.

"Pour moi il est important de ne pas brûler toutes ses cartouches à l'entrainement".

...

Médaillé de bronze sur le skiathlon des JO 2018, champion du monde du 50km en 2019, il jouera à nouveau pour une médaille à Oberstdorf puis à Pékin.

En coupe du monde son palmarès est moins impressionnant avec un succès et 12 podiums, mais son 7e rang au général 2020 lui autorise de plus hautes ambitions.

Il ne faudra pas l'oublier lors des prochains 30km ou 50km...

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur