Annonceur
Annonceur

Fiches entrainements

Bannière Optimum Training System

Fiche Entrainement C : " Ces erreurs, évitez les "

Fiche N°3 : Ces erreurs, évitez les

Par  Loïc Arbez  , www.optimum-training-system.fr

Vous pourrez ensuite retrouver toutes les fiches en cliquant dans le menu de gauche sur "ski de fond", puis sur "entrainement".

____________

 

Après plusieurs semaines (mois !) d’intense entraînement, vous entrez aujourd’hui dans la dernière ligne droite de votre préparation.

 

Ces derniers instants sont essentiels si vous souhaitez atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé, qu’il soit de ‘’simplement’’ franchir la ligne d’arrivée ou de ‘‘faire une place’’. Vous devez donc absolument éviter certaines erreurs si vous ne souhaitez pas vivre une cruelle désillusion. Ces erreurs, en voici quelques une...

 

Erreur n°1 : ne pas vous écouter

 

Les toutes dernières semaines de préparation avant une compétition étant décisives, vous devez, quotidiennement, adapter votre entraînement en fonction de vos sensations (fatigue et forme) et selon vos contraintes (professionnelles, familiales, etc). Vous ne devez surtout pas vous enfermer dans un schéma d’entraînement programmé : les semaines types d’entraînement n’existent pas !

 

Erreur n°2 : ne pas récupérer

 

Les derniers jours avant une longue distance (la logique est quelque peu différente pour une courte) s’inscrivent dans une période de récupération, dont l’objectif est la

diminution de la fatigue et le maintien de la condition physique. Cette baisse de la charge d’entraînement se fait essentiellement par la réduction du volume (du nombre d’heures), la fréquence et l’intensité des séances devant être maintenues afin de ne pas perdre les acquis des semaines de préparation.

 

Erreur n°3 : vouloir rattraper le temps perdu

 

Vous vous êtes durement entraîné des semaines durant mais malheureusement, proche de votre objectif, vous vous êtes blessé ou la maladie vous est tombée dessus ! Ce contre temps vous a alors obligé à interrompre votre entraînement pendant plusieurs jours. Dans ce contexte, vous vous posez logiquement la question de l’intérêt ou pas de rattraper le temps perdu.

 

Au départ d’une longue distance, vous devez absolument vous présenter ‘’frais’’, reposé et motivé, prêt à tout donner. Donc même si vous manquez ou estimez manquer de condition physique, les cinq à dix derniers jours avant une longue distance doivent toujours être consacrés à la récupération.

 

Erreur n°4 : ne pas tenir compte des conditions météo

 

Au cours des ultimes jours de préparation, si les conditions météorologiques sont exécrables, modifiez l’entraînement que vous aviez prévu. La dizaine de jours précédant l’objectif devant être consacrée à la récupération, les contraintes qui fragilisent profondément l’organisme doivent être évitées. En fin de préparation, après des semaines d’entraînement, votre organisme est fragile. Un stress qui d’ordinaire serait considéré comme banal peut suffir à le fatiguer ou à le ‘’rendre malade’’.

 

Erreur n°5 : changer vos habitudes

 

Si vous n’avez pas l’habitude de manger épicé ou tout autre aliment, évitez d’en consommer les derniers jours avant une compétition ! Dans le même esprit, ne vous faites pas masser si vous ne l’avez jamais été ou n’expérimentez pas côté entraînement.

Les derniers jours avant une course, abstenez-vous d’innover !

 

 

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur