Annonceur
Annonceur

A la Une

17.03.2019, Falun, Sweden (SWE):Martin Johnsrud Sundby (NOR) - FIS world cup cross-country, 15km men, Falun (SWE). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Sundby réduit la voilure

Le stakhanoviste Norvégien, habituée aux lourdes charges d'entrainement, a lui aussi connu des soucis de motivation au printemps dernier. Du coup il a décidé de radicalement changer sa préparation...

...

...

Il atteint son but ultime

Tout au long d'une carrière entamée il y a bien longtemps, Martin Sundby a fait parler son talent et son gros physique. Avec trois victoires au général de la coupe du monde, 30 succès et 74 podiums, son palmarès est énorme.

Egalement sacré champion olympique et champion du monde il aurait pu choisir la retraite il y a déjà quelques années.

Mais, malgré une trentaine largement dépassé, le Norvégien est resté sur le circuit en travaillant comme jamais. Objectif : remporter enfin un grand titre sur une épreuve individuelle.

Sundby, avec ses 1200 heures d'entrainement annuel, réussira son pari en gagnant l'or sur le 15km classique de Seefeld, en février 2019. Sans doute un immense soulagement pour lui.

...

Une décompression logique

"Au printemps, pour la reprise, je n'étais pas motivé comme les autres années" expliquait Sundby sur le site VG, "Je ne sais pas vraiment pourquoi mais après tant d'années, je pense que cela peut arriver.

Ma famille, mes résultats, mon titre mondial en sont peut-être la cause. Chaque année c'est un nouveau défi qui commence et je tenais encore une fois à faire uniquement ce que je souhaite."

Martin Sundby, adepte tout au long de sa carrière d'une reprise rapide et lourde dès le moi de mai, a radicalement changé sa méthode.

"Je vais passer de 1200 heures à 800h ou 900h, ceci afin de préserver mon envie, mon mental et mon plaisir" indique t'il pour conclure.

...

Un futur gagnant ?

Une baisse conséquente, 25% à 30% de son temps d'entrainement, n'est pas sans conséquence, on l'imagine, mais Sundby restera évidemment capable de briller la saison prochaine en coupe du monde.

Avec l'avènement de Klaebo et de Bolshunov, tous deux beaucoup plus jeunes, il sait très bien que le général n'est plus possible. Du coup il va probablement cibler quelques courses pour s'offrir encore un peu d'adrénaline.

Son entraineur Eirik Myhr Nossum, qui l'a autorisé à manquer plusieurs camps d'entrainements collectifs n'en doute pas.

"Certains ont réussi à gagner des titres en s'entrainant moins. Martin tente un pari, on lui fait confiance, il peut devenir le meilleur papa du monde tout en restant au sommet dans sa discipline."

...

Photo : Nordic Focus

...

 

A lire aussi:

Annonceur
Annonceur

Dates à retenir

 29/11/2019Ski de fond - Coupe du Monde - RukaSki de fond
 30/11/2019Biathlon : Coupe du monde ÖstersundBiathlon
 07/12/2019Ski de fond - Coupe du Monde - LillehammerSki de fond
 13/12/2019Biathlon : Coupe du monde HochfilzenBiathlon
 14/12/2019Ski de fond - Coupe du Monde - DavosSki de fond
 19/12/2019Biathlon : Coupe du monde Grand BornandBiathlon
 21/12/2019Ski de fond - Coupe du Monde - PlanicaSki de fond
 28/12/2019Tour de Ski - Etape 1 - LenzerheideSki de fond
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur