Annonceur
Annonceur

A la Une

Gaudu Pinot

David Gaudu : "Les Alpes et les Vosges vont être terribles"

Le jeune coureur de la Groupama FDJ, 13e et révélation du Tour 2019, jouera cette année encore son rôle d'équipier aux côtés de son leader Thibaut Pinot...

...

Un homme à suivre

David Gaudu, 23 ans, a réussi une superbe année 2019. Il a remporté une étape du Tour de Romandie avant de prendre le 5e rang final.

Il s'est classé 4e de l'UAE Tour avant de prendre cet hiver le 3e rang de l'édition 2020.

Coureur en devenir, très performant dans les cols, il ne manque pas d'atouts et d'ambitions pour la suite de sa carrière.

Mais en attendant de tenir un rôle de leader, il continuera d'aider Thibaut Pinot au sein de la Groupama FDJ, ceci sur le Tour et sur la Vuelta.

Oui, mon rôle sera le même que l’année passée avec Thibaut. Je pense qu’on aura tous le même rôle auprès de lui cette année et qu’on aura à cœur de conjurer le sort de l’année dernière.

"Il n’y a pas de classement annexe ou d’étape à viser." avoue t'il sur le site de Ouest France"Je suis beaucoup trop important, on va dire, auprès de Thibaut dans les montées de col et dans les dernières ascensions.

Je me dois d’être là dans le dernier col, et de durcir s’il faut. Il n’y a pas d’envie personnelle de faire un top 10 au classement général.

Cela viendra peut-être parce que j’aurais accompagné Thibaut le plus longtemps possible. Mais si ça arrive, ça arrive et si ça n’arrive pas… "

...

Un tracé taillé pour la Groupama FDJ ?

"C’est un Tour difficile, un peu à l’image d’une Vuelta ou d’un Giro, avec des étapes dures dès le début. Ce n’est pas pour nous déplaire.

Ça va nous permettre de nous mettre dans le bain directement. Même si je ne suis pas sûr que les grands leaders utilisent des grosses cartouches dès les premières étapes.

Je pense que le milieu de Tour, quand on remontera vers Poitiers, seront des étapes piégeuses, où les équipiers auront fort à faire. Après, les Alpes et les Vosges vont être terribles…"

Après le Tour, David Gaudu prendra du repos, comme son leader, avant de repartir découvir la Vuelta, toujours en accompagnant son leader le plus loin et le plus haut possible.

"L’enchaînement Tour de France, championnat du monde et les classiques aurait peut-être fait un peu trop.

Puis ça aurait fait une fin de saison un peu prématurée. On s’est donc dit qu’il y avait un peu de temps entre les deux, donc pourquoi pas ? Peut-être qu’on peut avoir de bonnes surprises."

...

Photo : Groupama FDJ

...

 

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur