Annonceur
Annonceur

Ski alpin

Mayer Kitz

Kitzbuhel - La consécration pour Matthias Mayer

Le double champion olympique Autrichien a écrit aujourd'hui une nouvelle page de sa légende en gagnant pour la première fois la mythique descente de Kiztbuhel, disputée devant plus de 60 000 fans...

...

...

La consécration

Matthias Mayer 29 ans, cela ne dit malheureusement pas grand chose à la France du sport, et pourtant ce garçon est une véritable dans son pays, en Suisse ou en Allemagne.

Sacré champion olympique en 2014, champion olympique de super-G en 2018 à PyeongChang, l'Autrichien possèdait également 7 succès en coupe du monde avant d'arriver, mardi, sur son terrain.

Très en vue depuis le début de saison, en pleine confiance, Mayer rêvait, comme tous les gosses Autrichiens, de gagner une fois cette descente mythique, cette descente considérée comme la plus dangereuse.

Classé 3e du super-G gagné vendredi par Jansrud, l'Autrichien avait bien préparé son affaire.

Poussé par plus de 60 000 fans, il va avaler du mieux possible tous les pièges de cette Streif, la Mausefalle, le Steihlang, etc et surtout la grande traverse finale qui le lance à plus de 140km/h vers l'arrivée.

Mayer donne tout, ne se relève pas avant de franchir la ligne et d'entendre une immense clameur résonner dans toute la ville. Il vient de signer le meilleur chrono, il exulte devant une foule en délire.

Le rêve est devenu réalité, le voilà à jamais inscrit sur la liste des vainqueurs de la Streif, un titre qui a, pour les descendeurs, la même valeur qu'une médaille d'or olympique.

...

...

Kriechmayr et Feuz ex-aequo

L'Autriche pourra faire une immense fête durant cette journée, et surtout cette soirée du samedi, avec un doublé Mayer, Kriechmayr, qui était loin d'être annoncé d'avance.

Vincent Kriechmyar, auteur lui aussi d'une performance incroyable, prend la 2e place à 0.22sec de son coéquipier, et grimpe pour la première fois sur le podium de sa descente.

Il partage la seconde place avec le grand maitre de la discipline, Monsieur Beat Feuz.

Le Suisse, en route pour gagner son 3e petit globe, monte, tenez vous bien, sur son 17e podium lors des 19 dernières descentes, c'est un record perché très très haut, un record qui en dit long sur son génie.

...

Les Français proches de l'exploit

Johan Clarey, 39 ans, qui disputait peut-être cette descente pour la dernière fois de sa carrière, a tout donné et surtout très bien skié.

A l'arrivée il méritait lui aussi le podium mais le verdict du chronomètre est impitoyable. Ce sera une magnifique 4e place à 0.27sec, tout près du duo Kriechmayr-Feuz.

Son coéquipier Maxence Muzaton, 29 ans, signe également une performance énorme avec un 5e rang à 0.31sec, tout près d'un immense bonheur.

Le Savoyard se place aujourd'hui parmi les grands et égalise son 2e meilleur résultat en carrière. 

...

Kjetil Jansrud, victorieux du super-G, se classe 6e devant l'Allemand Baumann et l'Américain Bennett

Aleksander Aaomodt Kilde, 9e de cette descente, prend la tête du général de la coupe du monde devant Mayer, Kristoffersen et Pinturault.

10e place pour un autre ancien, le Griso Carlo Janka.

...

Suite dimanche avec le slalom

...

Le classement complet ICI

Les classements de la coupe du monde ICI

...

Photo : OESV

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur