Annonceur
Annonceur

A la Une

23.02.2020, Antholz, Italy (ITA):Quentin Fillon Maillet (FRA) - IBU world championships biathlon, medals, Antholz (ITA). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Quentin Fillon-Maillet : "L'ambiance est parfaite"

Le biathlète Jurassien, 3e du général de la coupe du monde en 2019 puis en 2020, se prépare activement pour la saison prochaine au sein d'un groupe qui vit bien...

...

Une période cruciale

Pour les biathlètes et les skieurs, l'été est très important. C'est le moment qu'il ne faut pas manquer, c'est le moment clé pour construire son physique et bâtir de solides fondations pour l'hiver suivant.

Quentin Fillon-Maillet, et ses coéquipiers, savent pourquoi ils transpirent, pourquoi ils enchaînent de nombreuses séances difficiles à Font-Romeu, à la maison, puis cette semaine aux Plans d'Hotonnes.

"C’est le moment où je construis l’hiver, sereinement, en m’appliquant sur les détails qui paieront dans six mois." indique le Jurassien à SkiChrono.

En s'appuyant sur son expérience, son savoir faire et surtout son envie, il poursuit sa préparation en suivant un chemin bien précis. Pas question de faire n'importe quoi.

 

 

"Avec les années, je sais gérer ces moments où il faut éviter de se laisser emporter par sa fougue et l’envie de profiter du soleil et de la chaleur pour s’entraîner plus qu’il ne faut.

Actuellement, les séances d’entraînement sont intenses et plus copieuses que l’hiver. On souffre, on serre les dents… et on rêve de belles courses de biathlon…" 

...

Une période compliquée

Avec la pandémie du coronavirus, l'arrêt prématué de la saison dernière, et une suite qui s'annonce pour le moins incertaine, les biathlètes doivent malgré tout rester concentré sur leur travail.

Pas question de se polluer l'esprit avec la tenue ou non des prochaines courses, pas question non plus de s'inquiéter si les épreuves se disputeront devant une petite affluence.

"Aujourd'hui la compétition ne me manque pas car je sais que je ne suis pas encore au top.

Il reste, cependant, l’instinct du combat, lorsque l’on s’entraîne en groupe. Une « pancarte » à vélo, un défi au tir… et paf, c’est parti… Pas de cadeaux." poursuit-il.

Au sein de ce groupe masculin, la concurrence est vive. Les caractères de gagneurs et les égos sont légions mais l'ambiance "est véritablement parfaite."

"Nous progressons ensemble, nous vivons ensemble, nous luttons ensemble… et nous rions ensemble." conclu Quentin Fillon-Maillet.

...

Photo : Nordic Focus

...

 

 

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur