Annonceur
Annonceur

A la Une

26.02.2020, Minsk-Raubichi, Belarus (BLR):Emilien Claude (FRA) - IBU Open European Championships Biathlon, SuperSprint men, Minsk-Raubichi (BLR). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Ski es tu Emilien Claude ?

Auteur d'une excellente saison 2020, le benjamin de la famille Claude va entamer, avec le plein d'ambition et un potentiel certain, son premier hiver complet sur le circuit IBU Cup...

...

Aux portes de la coupe du monde 

Agé de 21 ans, Emilien Claude fait partie des grands espoirs du biathlon Tricolore.

Depuis sa médaille d'or obtenue sur le sprint des JOJ en 2016, à Lillehammer, devant le Norvégien Sivert Guttorm Bakken, il progresse régulièrement et devient un des meilleurs juniors mondiaux.

En 2020, il se distingue régulièrement sur le circuit IBU Cup en prenant notamment la 3e place de Minsk, une épreuve remportée par... Bakken, comme quoi ces deux là suivent une même trajectoire.

L'an prochain le Vosgien sera un des leaders de l'équipe de France sur ce circuit et il aura peut-être la chance d'évoluer pour la première fois en coupe du monde, aux côtés du cinq majeur.

 

...

Tes débuts sur les skis ?

"Tout jeune , je ne voulais pas être skieur mais plutôt musicien.Le ski ne me plaisait pas. Je voulais aussi être boxeur comme Rocky Balboa ou encore militaire comme Rambo, en fait j'étais juste fan de Stalone je crois :-) 

Et puis au final ma mère me prenait avec elle et mes frères lorsqu’elle entrainait les jeunes du club le mercredi et le samedi pour skier, et j'ai accroché.

J'ai donc commencé vraiment le ski de fond à sept ans avec pas mal de jeux , éperviers, et une première course en « microbe.

Pour le biathlon, j'ai commencé quasiment en même temps car le fait d'avoir une carabine me plaisait .J’ai des photos où je suis couché derrière la maison avec un morceau de bois( Il n’y avait pas encore de carabine Martin Fourcade pour les enfants ! ).

Florent qui a 8ans de plus que moi commençait à se spécialiser dans le biathlon et je me souviens de son premier titre de champion du monde jeune par équipe.

J’ai donc été vite dans le bain, avec Fabien qui a ensuite suivi la même voie.

Par contre, j'ai été beaucoup moins "touche à tout" que mes frères qui ont cumulé les licences en moto, VTT , foot , athlétisme etc. Moi je n’ai eu qu’à suivre pour tomber dans la marmite .

J’ai fait du ski de fond à haut niveau jusqu’en cadet 2 et j’ai eu la chance de participer à la Kurikala avec Vincent Vittoz ,mais je n’ai jamais douté que je serais biathlète.  

 

Pourquoi la compétition ?

"Faire de la compétition a toujours été normal pour moi. Quand on est compétiteur, on veut toujours se mesurer aux autres dans la cour de récré ou le mercredi au ski club, donc ça n'a jamais été un souci, bien au contraire !

Et puis avec deux grands frères, on est toujours confronté à des challengesentre nous ,dans tout ce qu'on fait!"

 

Ton ou tes idoles ?

"Je m’intéresse à de nombreux sports et donc j'ai beaucoup de sportifs dont je m'inspire, du freekick de Patrice Evra à l'OM , du PSG à Martin et Johannes …!

Plus jeune celui qui m'a toujours fait rêver était Bjoerdalen, car il a su s'adapter à son sport qui a tellement évoluer et il a fait une carrière au top niveau pendant tellement longtemps !

Il a été vraiment mon idole, lui et bien sur Northug: à dix ans, ce sont ces sportifs la que je voyais réaliser des choses extraordinaires le weekend et le mercredi j’essayais de les imiter sur des skis. 

Bien sûr je suis fan de nombreux français dont Martin et j’étais tellement fier lorsqu’on m’a pris en photo avec lui alors que j’étais venu encourager mes frères.

Egalement, j’ai toujours beaucoup partagé avec mes frères et j’ai suivi tous leurs hauts et bas."  (suite sous la photo)

...

Claude260220cm199.jpg

...

Incollable sur les sports d'hiver ?

"Je m'intéresse de plus en plus au ski alpin, mais mise à part le nordique, je reconnais que je suis plutôt les sports d'été que ceux d'hiver!

Je pense qu'on voit assez de neige comme ça !"

 

Ton étape préférée ?

"Il y a beaucoup d'étapes qui sont superbes. Je pense à Ridanna, Martell, Hochfiltzen, etc mais j'ai quand même toujours adoré Obertilliach début décembre.

C'est là que j'ai fait mes premières vraies courses internationales en biathlon."

 

Ton meilleur souvenir ?

"J'en ai beaucoup mais ils sont tous très différents ! Il y a néanmoins un souvenir qui me marquera jusqu'à la fin de ma vie je pense, ce sont les JOJ de Lillehammer après ma victoire sur le sprint.

C'était vraiment une course que j'avais en tête depuis des années et j'avais réussi à sortir la course parfaite.

Profiter de ces moments là pour s'en souvenir dans les mauvais moments, (malheureusement il y a plus de mauvais que de bon) ça remotive !

 

Ton pire souvenir ?

"Pour le coup, il y en a pas mal ! Mais je pense que mon premier relais aux mondiaux en étant jeune première année à Osrblie a été pas mal, j'ai tourné suite au tir couché et même chose sur le debout ,une vraie cata..."

 

Ton emploi du temps en dehors du sport ?

"Il n’existe pas vraiment parce qu'avec l'entrainement généralement on ne peut plus faire beaucoup de chosesde nos journées ! Je suis à la FAC au printemps en STAPS à Grenoble, mais sinon rien de spécial."

 

Tes autres passions ?

"Les jeux vidéos, le tennis , le VTT , le chamboule tout , le cheval etc ..."  (suite sous la photo)

...

Claude010320cm155.jpg

...

Le bilan de ta dernière saison ?

"Il est très bon, même si ça n'a pas été un bel hiver au niveau mental avec le drame survenu en janvier... Cela m'a fait du bien de repartir en compet' après tout ça, j'avais besoin d'aller me défouler et de refaire ce qu'il me plait!

Peut être qu'on se rend encore plus compte de la chance qu'on a à faire ce sport, du plaisir qu'on ressent mais qui peut aussi vite s’oublier.

Le biathlon c'est toute notre vie mais au final c'est rien du tout à côté de drame comme ça. Je tiens à remercier les coachs et la fédération de ski qui ont été d'un grand soutien. Ils nous ont tous aidé au mieux pour repartir de l'avant.

Sinon bien sûr, je suis vraiment content de ma saison, avec des objectifs plus que remplis, et ça donne envie d'y retourner à fond l'an prochain en espérant ne pas être trop gêner par ce virus.

Un premier podium en IBU Cup en sprint et une 4 è place en super sprint aux championnats d’Europe senior : Pour papa , pour la famille, parce que la vie doit continuer."

 

Tes objectifs pour 2021 ?

"Je n'ai pas d'objectifs ciblés pour l'an prochain, mise à part que je vais sans doute évoluer sur l'IBU Cup pour toute une saison et donc pouvoir viser une place au général.

Et bien sûr si l'occasion se présente de monter découvrir la coupe du monde, ce serait cool !

Mais pour le moment je vais déjà me concentrer sur l'entrainement estival qui va être différent de nos habitudes avec le Covid 19, et en espérant ne pas être gêné ou du moins le moins possible durant la saison."

 

Tes objectifs à moyen terme ?

"A deux ans des JO, tout le monde commence à y penser bien sûr! Mais vu la densité de l'équipe de France A actuelle … .on y est pas encore …!

L'objectif est de s'installer en coupe du monde le plus vite possible et d’y performer ! Mais c'est aussi le but de tout le monde, et c'est plus facile à dire qu'à faire!

En biathlon rien n’est acquis, donc je prendrai comme ça vient et on verra où ça me mènera!"

 

...

Autres interviews

* Ski es tu Jules Chappaz ?

* Ski es tu Mathieu Goalabré ?

* Ski es tu Hugo Rivail ?

* Ski es tu Sophie Chauveau ?

* Ski es tu Coralie Bentz ?

* Ski es tu Guillaume Desmus ?

 

...

Photos : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur