Annonceur
Annonceur

A la Une

27.02.2019, Seefeld, Austria (AUT):Jonas Baumann (SUI) - FIS nordic world ski championships, cross-country, 15km men, Seefeld (AUT). www.nordicfocus.com. © THIBAUT/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Vers un hiver 2021 fortement raccourci ?

L'épidémie du coronavirus aura de lourdes conséquences financières pour les skieurs et les biathlètes mais de grosses perturbations sont à prévoir sur les prochains calendriers, si la situation actuelle se prolonge...

...

...

Alarmiste 

Interrogé par le site VG, Pierre Mignererey, le directeur Français du ski de fond mondial se montre très alarmiste en évoquant la saison prochaine.

"Dans le meilleur des cas, nous aurons un calendrier réduit" avoue t'il.

"Nous discuterons prochainement, en mai, de tout cela, mais aujourd'hui on ne sait pas trop quoi faire."

...

Problématique

Pierre Mignerey détaille ensuite les différents points qui posent et poseront probablement de gros problêmes.

* Si les personnes sont interdites de voyage dans certains pays, l'organisation de la coupe du monde sera impossible.

* Si certains pays maintiennent une quarantaine, il sera impossible d'organiser des épreuves.

* Le Tour de Ski, dans sa forme actuelle, en traversant trois pays est incertain.

* Si des pays n'autorisent pas les rassemblements de plus de 100 personnes, pas de coupe du monde possible.

Il est évident que si la situation ne s'améliore pas sur le plan épidémique, avec les mesures que l'on connait encore en vigueur, rien ne sera possible.

Ces soucis, touchant le ski de fond, sont évidemment les mêmes pour le biathlon, le ski alpin, le saut à ski, le combiné nordique et tous les autres sports.

...

Les solutions

En attendant la suite, la Fédération Internationale de Ski planche déjà sur un calendrier raccourci, comme l'explique Pierre Mignerey.

* Séparer les dames et les hommes sur les lieux de compétition

* Imaginer la tenue de plusieurs courses dans le même pays, Norvège ou Finlande.

* Un Tour de Ski dans un seul pays

* Prévoir des courses à huis clos

Toutes les options sont sur la table mais la difficulté reste de prévoir ce calendrier de secours au cas ou celui prévu initialement ne puisse se tenir.

...

Pas d'annulation

"La coupe du monde ne sera pas annulée la saison prochaine" promet Pierre Mignerey,

"On aura au minimum quelques week-end avec des épreuves et c'est important pour la motivation des fondeurs."

Le Français, qui a retenu la leçon après les soucis de dernière minute enregistrés avec les annulations de mars, souhaite "se montrer flexible et éviter les annulations de dernière minute qui coûtent beaucoup d'argent."

...

Une note d'optimisme

Les propos tenus par Pierre Mignerey semblent pessimistes mais le directeur est dans son rôle, il doit prévoir le pire et trouver des solutions, ce n'est pas simple.

Il n'empêche que l'on peut aussi se montrer plus optimiste en imaginant l'arrivée d'un traitement, permettant de soigner ce coronavirus, dans les prochaines semaines.

Cette épidémie sera probablement mieux contrôlée, voire sous contrôle dans quelques semaines, ou quelques mois pour les pays les plus touchés.

Aujourd'hui nous sommes en avril et déjà certaines nations, comme la Norvège, l'Autriche et la Suisse, évoquent des mesures d'assouplissement dès la fin du mois.

L'Allemagne, qui organise les mondiaux 2021 à Oberstdorf, devrait suivre un peu plus tard et la Suède permet déjà pas mal de choses. 

Tout ceci devrait tout de même permettre la tenue d'un calendrier intéressant, même si il doit être réduit. 

...

Aujourd'hui, évoquer le pire parait tout de même prématuré, il est urgent d'attendre encore quelques semaines avant de prendre, si besoin, les bonnes décisions.

Un calendrier trop raccourci pourrait induire lui aussi de très lourdes conséquences...

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur