Annonceur
Annonceur

A la Une

14.02.2020, Antholz, Italy (ITA):Ingrid Landmark Tandrevold (NOR) - IBU World Championships Biathlon, sprint women, Antholz (ITA). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Antholz - Relais dames - Présentation - Start list

L'équipe de Norvège, titrée en 2019 à Östersund, tentera de défendre son titre avec la même composition que l'an passé. L'équipe de France, pour enfin retrouver le sourire, se satisferait d'une place sur le podium...

...

...

Encore la Norvège

Sacrées quatre fois dans toute l'histoire des mondiaux, 2004, 2013, 2016 et 2019, les féminines Norvégiennes ne seraient pas contre une 5e couronne mondiale.

En alignant la même équipe que l'an passé à Östersund, les entraîneurs ont voulu minimiser les risques en faisant confiance à Synnoeve Solemdal pour lancer la course.

Plus expérimentée que les autres prétendantes à cette place de "starter", Solemdal jouera gros. Sa mission : Ne pas lâcher plus de 30sec, au pire, avant de lancer Tandrevold, Eckhoff et la fille en forme : Roeiseland.

...

Qui pour les médailles ?

L'équipe d'Allemagne, emmenée par la fusée Herrmann, a repris confiance à l'image de la médaillée Vanessa Hinz, et d'une autre médaillée Franziska Preuss.

Voilà un trio solide qui ne devrait pas passer à côté de sa course... alors si Horchler, dernier maillon du quatuor à spatules allemand ne se rate pas, tous les espoirs sont permis.

Même chose pour la Suède avec les soeurs Oeberg (Elvira la pépite pour débuter et Hanna pour terminer), qui entoureront Brorsson et Persson, ça peut sourire pour elles cette fois-ci.

La Suisse, avec les trois soeurs Gasparin et Haecki, a prouvé cet hiver qu'elle est devenue une belle candidate au podium, tout comme l'expérimentée formation Ukrainienne et sa voisine, l'équipe de Russie.

Les Tchèques, également en confiance, peuvent jouer un rôle de trouble fête tout comme l'Italie avec Wierer et Vittozzi, évidemment, puis avec Sanfilippo et la jeune Carrara pour terminer.

...

La France peut-elle le faire ?

Sur le papier, notre équipe bleue peut viser la médaille avec Simon, Bescond, Aymonier et Braisaz. Comptant dans ses rangs trois filles parmi le Top 15 mondial, les bleues se doivent d'être motivées et on est certain qu'elles le sont.

Le souci, comme on l'a vu trop souvent sur les épreuves individuelles, sera de traduire cette volonté sur la piste, sans se réfugier derrière tous les prétextes ou difficultés liées aux conditions.

En difficulté au tir sur toutes les courses, ce relais, avec ses balles de pioche, tombe à point nommé pour les Françaises.

Ces munitions supplémentaires, justement, peuvent servir d'amortisseur en cas d'imprécision, et, du coup, permettre de skier avec moins de pression.

8e, 6e, 7e, puis 3e et 2e cette saison, les filles et tous ses supporters signeraient volontiers pour un nouveau podium samedi à Antholz. Une performance qui reboosterait tout le monde pour le dernier tiers de la saison.

...

La start list ICI

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur