Annonceur
Annonceur

Biathlon

22.03.2019, Quebec, Canada (CAN):Stina Nilsson (SWE) - FIS world cup cross-country, cups, Quebec (CAN). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Stina Nilsson lâche une bombe

Enorme news en provenance de Suède avec le choix totalement innatendu de la grande Stina Nilsson. La Suédoise qui fait partie des meilleures fondeuses du monde se dirige vers une carrière de biathlète...

...

...

Une véritable bombe

Stina Nilsson, vainqueur de la coupe du monde de sprint en 2019, fait partie des fondeuses les plus rapides du monde depus cinq ans.

La Suédoise, âgée de 26 ans, compte 23 victoires et 41 podiums en coupe du monde, un titre olympique, deux titres et sept médailles remportées aux mondiaux.

On parle tout simplement d'une des plus grandes stars de la discipline.

Son passage au biathlon, annoncé ce soir par la SVT, c'est une véritable bombe dans le monde du ski nordique.

Cet hiver, Stina Nilsson, embêtée par des soucix aux dos, puis aux côtes, n'a pas pu évoluer à son niveau. Elle avait d'ailleurs stoppé sa saison à la fin du mois de janvier.

...

Un signal d'alarme pour le ski de fond

Pour les Suédois, son passage au biathlon ravive dans les mémoires les exploits réussis par la grande Magdalena Forsberg, devenue la meilleure biathlète du monde, après une grosse carrière en ski de fond.

Cette décision de Stina Nilsson sonne aussi comme un signal d'alarme pour le ski de fond.

Une discipline qui est en train de se perdre avec un calendrier qui ne ressemble plus à rien alors que le biathlon cartonne avec des formats simples.

Il serait temps que les dirigeants de la FIS prennent le taureau par les cornes et mettent un terme aux spécialités qui divisent le nombre des meilleurs mondiaux en deux groupes : les as de la distance d'un côté et les sprinters de l'autre.

Le grand public n'accroche pas, les TV de moins en moins et les spécialistes y perdent leur latin.

Pour dynamiser cette discipline, il faut absolument diminuer le nombre de course et garantir la présence de TOUS les meilleurs sur chaque épreuve, comme à su le faire le biathlon.

Des étapes sur trois jours avec, exemple, un 15km (classique ou skating), un sprint (classique ou skating) et une poursuite, ou mass-start (classique ou skating).

Tout cela en obligeant les fondeurs à prendre le départ de toutes les épreuves.

...

Hanna Oeberg et Denise Herrmann ont déjà félicité la nouvelle biathlète

...

Photo : Nordic Focus

...

 

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur