Annonceur
Annonceur

Ski de fond

29.02.2020, Lahti Finland (FIN):Krista Parmakoski (FIN) - FIS world cup cross-country, 10km women, Lahti (FIN). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Krista Parmakoski : "Je m'entraine 950 heures par année"

La leader de l'équipe Finlandaise de ski de fond, installée depuis longtemps parmi les meilleures spécialistes, travaille pour remporter au minimum une médaille lors des prochains mondiaux...

...

La reine de la régularité

Krista Parmakoski, 29 ans, est une vraie habituée des places d'honneur, un peu moins des lauriers souvent récoltés par les Norvégiennes ou les Suédoises.

Il n'empêche que la Finlandaise termine chaque hiver dans le Top 15 mondial depuis 2011 et reste sur une série fantastique avec une 4e place en 2016, une 2e place et encore deux 4e rangs en 2018 et 2019.

L'hiver passé, un peu moins performante, elle termine 9e du général de la coupe du monde, cette fois nettement dominée.

5 fois victorieuse en coupe du monde, 31 podiums, 6 médailles mondiales et 4 olympiques, elle possède un palmarès à faire palir d'envie la majorité de ses consoeurs.

Aujourd'hui, avec son expérience, elle se tourne avec sérénité vers l'avenir en souhaitant éviter certaines petites erreurs commises en 2020.

...

Objectif mondiaux

"Pour moi le but principal sera Oberstdorf puis les JO de Pékin avec l'envie de remporter au moins une médaille lors de ces évènements" avoue t'elle à Langrenn.com

Jamais titrée individuellement, Parmakoski rêve sans doute d'une belle médaille d'or mais la concurrence est telle qu'elle préfère sagement ne pas l'évoquer.

"Pour les mondiaux et les JO, j'ai identifié plusieurs points techniques à travailler. Il y a aura des montées, pas très raides mais longues, alors ce sera important de performer sur ce type de terrain.

Je dois aussi améliorer mon pas de patineur en descente et toujours tenter de progresser en style classique." ajoute t'elle.

...

950 heures d'entrainement

"Lorsque vous dépassez 900 heures par année, il faut impérativement faire attention aux détails. Suivre précisément comment votre corps réagi, suivre votre niveau de stress, etc.

On trouve toujours des petites choses à améliorer. Faire des évaluations régulièrement permet aussi de mieux comprendre mes réactions physiques, de détecter ce qui va bien ou ne va pas bien."

Pas très contente de sa dernière saison, Krista Parmakoski ne compte pas répéter les mêmes erreurs cet été.

"En 2020, j'ai sans doute connu des périodes trop chargées, combinées à d'autres facteurs qui m'ont empêché de récuéprer correctement. Alors cette fois je prend des mesures pour l'éviter."

"Mon entrainement porte essentiellement sur l'endurance, je fais rarement des intensités car ce n'est pas ma priorité. L'objectif sera d'être forte en distance, pas en sprint.

Je travaille entre 18h et 24h par semaines, ce qui me fait une petite douzaine de séances par semaine, souvent en alternant deux jours de travail et un jour de repos.

Durant la période estivale, juin et juillet, je ne fais qu'une seule séance difficile par semaine, en ski-roues ou en courant, discipline que j'apprécie beaucoup."

La N°1 Finlandaise veut s'appuyer sur son expérience pour continuer à briller, voire à gagner, sur le circuit mondial. On la reverra sans doute à son avantage l'hiver prochain face à ces voisines Scandinaves.

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur