Annonceur
Annonceur

A la Une

_MOD7845

Marte Roieseland sensationnelle

Une course complètement dingue pour boucler les mondiaux féminins avec une Roeiseland qui vient chercher, au bout du suspense, sa 5e médaille d'or, la 7e en sept course devant l'autre reine Dorothea Wierer...

...

...

Vive le biathlon

Formidable, totalement dingue, seul le biathlon peut nous offrir de tels scénarios et surtout de telles émotions. Les filles nous ont régalé sur ce mass-start en nous offrant un spectacle Hollywoodien.

Nous sommes passés par tous les états durant cette course avec une Française, Julia Simon, longtemps resté en tête. Avec une D'Oro qui semblait partie pour un triplé avant le retour d'une sensationnelle Norvégienne.

Ce mass-start féminin restera comme la plus belle course de ces mondiaux. On a vraiment eu droit à la totale avec tous les ingrédients nécessaires pour produire un spectacle capable de réveiller les plus endormis.

...

Roeiseland dans l'histoire

Liv-Grete Skjelbreid Poirée, l'ancienne championne qui avait critiqué fin décembre le choix de Marte Roeiseland qui zappait le Grand Bornand, va s'en souvenir longtemps.

De temps en temps, même les meilleurs spécialistes se trompent sur le choix et le ressenti des athlètes.

Oui Roeiseland avait parfaitement raison de manquer cette étape Française, preuve en est en remportant tout simplement sept médailles sur sept courses durant ces mondiaux.

Championne du monde du relais mixte, du sprint, du relais féminin, du relais simple mixte, du mass-start avec deux médailles de bronze en poursuite et sur le 15km. Un record extraordinaire.

Aujourd'hui la Norvégienne, seulement 22e à la mi-course à 1minute de Julia Simon signe ensuite deux tirs debouts parfaits. Elle va profiter des nombreuses erreurs de la part de toutes les filles pour revenir.

Marte Roeiseland, la reine du Froland, va devenir la reine du monde, en revenant très fort sur Wierer dans la dernière boucle avant de ne lui laisser aucune chance dans le final.

Au bout d'elle même, elle vient chercher son 5e titre à Antholz. Un exploit en MAJUSCULE.

...

...

Wierer seconde reine

Devant les siens, la leader du général de la coupe du monde a tout donné, tout tenté pour venir chercher une 3e médaille d'or après la poursuite et le 15km.

Malgré trois erreurs au tir, elle va s'engager seule en tête sur la dernière boucle. On l'imagine, on la sent capable de réussir un nouvel exploit mais la Norvégienne va revenir, on le sait, de nulle part.

Wierer, comme toutes les filles, termine ces mondiaux épuisée. Les cuisses se durcissent au fil des kilomètres, il n'y a plus de fraîcheur et aujourd'hui, pour ne rien arranger, la neige est moins glissante.

L'Italienne ne lâchera rien, n'aura absolument rien à se reprocher en terminant finalement en argent, à 20sec de Roeiseland.

Cerise sur le gâteau, elle creuse l'écart au général et possède ce soir 106 points d'avance sur Hanna Oeberg.

...

Oeberg enfin récompensée

La géniale Suédoise, plus jeune que les deux stars des mondiaux 2020, méritait plus que tout le monde sa médaille.

Certes, on a coutume de dire que ce mérite, justement, n'existe pas dans le très haut niveau, mais sa médaille de bronze obtenue aujourd'hui est une superbe récompense.

Hanna Oeberg, moins précise que d'habitude à Antholz, a du se faire mal, très mal, dans la dernière boucle pour tenir à distance Julia Simon, puis attaquer la frèle Polonais Monika Hojnisz.

Il lui faudra attendre les derniers hectomètres pour définitivement enterrer les chances de la surprise Polonaise. Une troisième place qui lui permet de dépasser Eckhoff au général de la coupe du monde.

...

Julia Simon nous fait vibrer

Au lendemain de la déroute historique du relais, après des mondiaux 2020 qui resteront ratés pour les filles Tricolores, on osait encore espérer un réveil.

Et, grâce à la Savoyarde, pleine de ressources, nous avons eu droit à beaucoup plus, à beaucoup mieux.

Avec un mental incroyable, il en faut dans la tête pour rebondir depuis tout en bas, Julia Simon réussit un début de course extraordinaire avec un 15/15 au tir.

Une précision retrouvée de manière innatendue qui lui permet d'arriver en tête pour le dernier tir. Jusque là personne n'avait tiré aussi bien.

Les frissons et la boule au ventre sont de retour pour les supporters et le camp Français qui distillent ses conseils en bord de piste.

Pas habituée à gêrer ce genre de situation, à 23 ans c'est normal, Julia Simon tente de rester calme, mais la présence de Wierer et Oeberg compliquent tout, comme la fatigue.

La Savoyarde va ensuite manquer deux cibles sur ce dernier tir et laisser filer la gagner et même le podium avant de franchir la ligne au 5e rang.

Nous sommes tous déçus mais on va retenir son immense courage et sa motivation sans faille.

Cette expérience lui servira pour la suite de sa carrière.

...

Anais Bescond 10e et Célia Aymonier 11e se sont également mises en évidence, preuve qu'il y avait évidemment les moyens de faire beaucoup mieux sur ces mondiaux 2020.

Seule Justine Braisaz, 22e, termine plus loin.

Mais on a tout de même trouvé plus malheureuse que les Françaises sur ces mondiaux avec une Lisa Vittozzi, complètement eclipsée par Wierer, qui boucle son mass-start au 30e rang, à près de 5min.

Des moments sans doute très durs à vivre pour l'Italienne.

...

Le biathlon continue dès la semaine prochaine avec les Championnats d'Europe à Minsk, puis on aura encore trois étapes de coupe du monde à Nove Mesto, à Kontiolahti et à Oslo;

...

Le classement complet ICI

Les classements de la coupe du monde ICI

...

Photo : Nordic Focus

...

 

...

A SUIVRE

 

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur