Annonceur
Annonceur

A la Une

08.03.2020, Nove Mesto, Czech Republic (CZE):Emilien Jacquelin (FRA), Johannes Thingnes Boe (NOR), Arnd Peiffer (GER), (l-r) - IBU world cup biathlon, mass men, Nove Mesto (CZE). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fe

Nove Mesto - Johannes Boe fait la belle affaire

Une nouvelle fois victorieux, lors du mass-start de Nove Mesto, le fabuleux Norvégien devance un énorme Emilien Jacquelin tout en reléguant assez loin Quentin Fillon-Maillet et très loin Martin Fourcade, la faute à un fartage déficient...

...

...

Johannes Boe en démonstration

Dès le début de course, le ténor Norvégien choisit de ne pas calculer. Il veut et va mettre la pression d'entrée sur ses rivaux Français Fillon-Maillet et Fourcade.

Avec des jambes et une confiance retrouvées, il ne tarde pas à faire exploser ses rivaux et surtout une très grande partie de l'équipe de France.

Pendant que Johannes Boe file comme un avion et efface ses tours de pénalité avec une facilité déconcertante sur la piste, les Tricolores semblent collés à la neige avec le seul Emilien Jacquelin qui s'en sort.

Le Norvégien, malgré une pénalité sur chacun de ses trois premiers tirs, parvient tout de même à rejoindre les hommes de tête pour le dernier debout, un exploit fou qui n'a rien à voir avec les soucis Français.

Johannes Boe ne doit sa vitesse sur les skis à personne et n'est pas responsable des problèmes de ses rivaux. Pour ne rien arranger concernant les affaires Bleues, il va sortir le sans faute au bon moment.

Il quitte alors le pas de tir à quelques secondes d'un Emilien Jacquelin énorme, qui ne pourra rien faire contre la fusée Norvégienne venue faire le grand chelem cette semaine à Nove Mesto.

Johannes Boe s'offre un 47e succès en carrière ultra important en vue du globe et profite, malheureusement pour le camp Français, du fiasco des techniciens, le seul de l'hiver, pour reprendre une valise de points.

...

Emilien Jacquelin sourit

Malgré des skis moins performants, le Dauphinois n'a pas tardé à réagir après son couac sur le relais.

Avec une paire de skis probablement un peu meilleure que ses coéquipiers, leur prenant du temps dès la première descente, il a réussi ensuite une course énorme.

Son 20/20 au tir prouve à quel point son erreur d'hier était une anomalie, et combien les qualités du champion du monde de poursuite sont nombreuses.

Il aura tout tenté, tout fait parfaitement aujourd'hui et il aurait probablement gagné avec de très bons skis, mais le fartage fait partie du jeu... il faut l'accepter.

Avec son 6e podium en carrière, Emilien Jacquelin ne peut pas être déçu, il était même très heureux une fois la ligne franchie à quelques secondes du vainqueur.

...

...

Arnd Peiffer, très fort sur ce mass-start, vient prendre une excellente 3e place à 25sec.

On trouve ensuite l'Ukrainien Pidruchny et le trio Norvégien Bjoentegaard, Dale et Christiansen.

A noter une nouvelle fois l'absence de Loginov. Vraiment, ce garçon ne fait rien pour ne pas attirer les soupçons.

Il avait promis de parler à Nove Mesto mais comme d'habitude, son comportement reste assez incompréhensible... On pourrait lui conseiller d'embaucher un conseiller pour sa communication.

...

Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade très déçus

Une erreur n'est jamais la bienvenue et lorsque la seule commise par les techniciens Français arrive en fin de saison, sur une course où Johannes Boe l'emporte, ça tombe très très mal.

"Quand on joue le général, on ne peut pas se permettre ce genre de choses" a expliqué un Martin Fourcade amer et fataliste après son 14e rang.

Il est resté toutefois très mesuré dans ses propos, insistant sur le fait qu'il n'en voulait absolument pas aux techniciens qui ne se trompent que très rarement.

Le septuple vainqueur du globe, qui a vu son avance sur Johannes Boe fondre aujourd'hui comme neige au soleil sait que la saison a connu aujourd'hui un tournant.

Fourcade signe son plus mauvais résultat de l'hiver avec les "pires sensations de sa carrière" a-t'il poursuivi, "même si au fil de la course, les skis sont redevenus un peu plus rapide".

Pour Quentin Fillon-Maillet, 7e de ce mass-start, le constat à propos du matériel sera sans doute le même. Il fait mieux que son aîné en raison d'une meilleure performance au tir, 19/20 contre 17/20.

...

Simon Desthieux se classe 21e, Fabien Claude 25e et Antonin Guigonnat 26e à 3min53 malgré un 20/20. 

"Mes skis étaient catastrophiques" ajoutait le Haut-Savoyard à l'heure du debrief.

On aura donc tous compris que les techniciens se sont plantés. C'est la première fois et ils sont sans doute les plus malheureux.

Cela fait aussi partie du jeu et lorsque cela ne tourne pas en notre faveur, il faut l'accepter. De temps en temps les autres se ratent aussi et on ne le remarque pas forcément. C'est déjà beaucoup moins flagrant lors d'une course qui n'est pas à confrontation directe comme celle du jour.

...

Pour gagner le général il faudra frapper fort la semaine prochaine à Kontiolahti !

...

Le classement complet ICI

Les classements de la coupe du monde ICI

...

Photo : Nordic Focus

...


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur