Annonceur
Annonceur

A la Une

07.03.2020, Oslo, Norway (NOR):Therese Johaug (NOR) - FIS world cup cross-country, mass women, Oslo (NOR). www.nordicfocus.com. © Modica/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Ski de fond - Prize money 2020 - Johaug encaisse

Sans surprise la meilleure fondeuse du monde a terminé l'hiver 2020 avec le plus gros total de gains sur le circuit coupe du monde. Pour ses rivales, les récompenses sont loin d'être incroyables...

...

...

261 000 CHF ou 247 500 €

C'est la somme remportée cet hiver par Therese Johaug. La Norvégienne, qui a presque tout gagné sur le circuit était partie pour dépasser la barre des 300 000 € avant l'annulation des dernières courses de la saison.

Chaque succès en coupe du monde rapportant 10 000 CHF (hors courses par étapes), une victoire au Tour de Ski donnant 55 000 CHF à la gagnante, beaucoup moins qu'il y a quelques années.

Les fondeurs avaient demandé une répartition des gains pour un plus grand nombre, plutôt que de récompenser plus fortement les meilleurs.

247 500 € pour une saison, avant impôt, n'a rien d'une somme folle pour une championne de ce niveau, pour une fille incroyable qui domine son sport comme personne.

La Norvégienne, immense star, dans son pays, multiplie tout de même ses gains par 4 ou 5 grâce à ses contrats privés et grâce à sa marque Johaug qui commercialise certains vêtements.

...

128 000 CHF

Heidi Weng, deuxième de ce classement des gains 2020, a remporté plus deu fois moins d'argent. Elle termine sa saison avec 128 000 CHF, seulement serait-on tenté de dire, malgré une pluie de podiums.

Natalia Nepryaeva, avec ses 94 000 CHF, suit au troisième rang grâce à ses 40 000 CHF remportés avec sa belle 2e place au général du Tour de Ski.

Deux filles qui ne possèdent aussi quelques contrats privés, sans doute suffisants pour empocher deux à trois plus d'argent sur l'ensemble de l'année.

Ingvild Flugstad Oestberg boucle sa saison avec 81 000 CHF, Astrid Jacobsen avec 65 000 CHF et la Suédoise Linn Svahn, gagnante de la coupe du monde de sprint, avec 52 000 CHF.

Jessica Diggins et Ebba Andersson suivent au classement grâce aux 50 000 CHF empochés.

...

40 000 CHF pour la 10e mondiale

Pour devenir riche, il faut évidemment choisir un autre sport car en ski de fond les filles classées autour de la 10e place mondiale, Sundling, Parmakoski et Lampic dépassent à peine la barre des 40 000 CHF.

Derrière on tombe directement à 30 000 CHF pour les fondeuses autour du 15e rang, comme Bjornsen, Stadlober et Falla, voire 23 000 CHF pour la Suissesse Faehndrich, 15e du général.

En divisant ces sommes par 12, on obtient des revenus mensuels très bas pour des sportifs de haut niveau. Et l'avenir ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices avec les dégats économiques que le coronavirus va causer.

Il serait peut-être temps de tout remettre à plat dans le monde du ski de fond et de repartir sur un circuit plus court et mieux construit (on en reparlera).

...

20 000 CHF pour la 20e mondiale

Frida Karlsson et Charlotte Kalla ont bouclé l'hiver avec un peu plus de 18 000 CHF,  tout comme Stina Nilsson. Mais ce trio là, composé de championnes du monde, possède heureusement de nombreux contrats privés.

Il est évident qu'elles ne sont pas à plaindre en comparaison avec des fondeuses comme Hennig ou Van der Graaf qui dépassent tout juste les 10 000 CHF, malgré des places autour du 23e rang.

Razymova, 30e du classement des gains, doit se contenter de 6000 CHF.

...

2700 CHF pour Claudel

Delphine Claudel, 41e du classement des gains, meilleure Française, termine sa saison avec seulement 2700 CHF de gains sur le circuit mondial.

81 fondeuses sont classées, avec 100 CHF de gains pour Beranova et Cebasek, qui ferment la marche.

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur