Annonceur
Annonceur

A la Une

15.02.2020, Oestersund, Sweden (SWE):Therese Johaug (NOR) - FIS world cup cross-country, 10km women, Oestersund (SWE). www.nordicfocus.com. © Vianney THIBAUT/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Johaug : "Courir c'est un plaisir immense"

Lors d'un podcast enregistré cette semaine, la Norvégienne évoque sa passion pour l'athlétisme. Elle ne s'interdit rien pour la suite et pourrait même viser une participation aux JO de Paris en 2024...

...

Une vraie passionnée

On peut être dix fois championne du monde de ski de fond, championne olympique, victorieuse du globe, compter des dizaines de succès, et prendre encore plus de plaisir en pratiquant une autre discipline.

C'est le cas de Therese Johaug, récente vainqueur du 10 000m d'Oslo en 31'40, ceci en courant seule !

"J'adore mettre mes baskets et partir courir dans la nature, c'est un sentiment de liberté extraordinaire" explique t'elle dans ce podcast enregistré pour la NRK.

"Ou que vous soyez, il suffit de mettre ses chaussures pour découvrir les chemins, courir c'est un plaisir immense."

Douée depuis toute petite, elle a pourtant donné la priorité au ski de fond, un sport qui lui a donner la notoriété et tous les honneurs possibles.

"Aujourd'hui je suis encore pleinement concentrée sur les skis avec les mondiaux 2021 et les JO 2022, mais j'ai désormais besoin d'autres challenges, la course en fait partie." ajoute t'elle.

"Il me faut de nouveaux défis et je n'ai pas peur de perdre". La Norvégienne domine tellement son sport et ses rivales, depuis deux ans, qu'on peut comprendre sa réaction.

Sa mainmise sur le circuit ne semble pas la ravir tant que cela, elle aimerait sans doute avoir plus de concurrence pour se faire violence et surtout garder son enthousiasme.

...

Les JO 2024 en vue ?

Agée de 32 ans, Therese Johaug pourrait ranger les skis après les JO de Pékin et se tourner encore plus sérieusement vers l'athlétisme.

"Je prends tellement de plaisir en courant, que je ne m'interdis rien pour la suite." 

"Mes chronos réussis à Hamar et à Oslo, ont fait beaucoup parler, plus que mes succès en ski de fond.

Surtout mes 31'40 au Bislett, qui me plaçait pas loin de la limite olympique fixée à 31'25.

"J'ai reçu plus d'attention après ses deux courses, que l'hiver avec mes victoires sur les skis."

La Norvégienne sait qu'elle ne pourra jamais devenir la meilleure mondiale sur ce type de course, mais son âge et sa relative faiblesse technique, lui donnent encore une marge de progression intéressante.

"J'ai la capacité pour m'entraineur mieux et plus si j'arrête le ski. Cette année je devais participer aux Championnats d'Europe à Paris mais je ne ferme rien pour la suite. 

Le marathon, pour me tester, les semi-marathons, me plaisent aussi, on verra." termine t'elle.

Pour l'expert de la NRK Jann Post, un spécialiste, Johaug possède bel et bien les capacités pour se rendre à Paris aux JO 2024, sur 10 000m ou sur le marathon.

Nul doute que cet objectif doit déjà trotter dans la tête de cette immence championne.

...

Photo : Nordic Focus

...

 


Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceurs

Italian

Italian

Italian    Italian

Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur
Annonceur